Toutes les actualités

La Région bruxelloise trace la route vers la neutralité carbone en 2050

Publié le 6 juillet 2022
Rédigé par 

Porté par Alain Maron, Ministre bruxellois de l’Environnement, l’avant-projet du nouveau Plan Air- -Climat – Energie (PACE) de la Région bruxelloise vient d’être adopté par le Gouvernement. Celui-ci réaffirme l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 et rehausse l’ambition intermédiaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2030 (- 47 % par rapport à 2005) car le GIEC nous l’a encore rappelé dans son dernier rapport : c’est dès aujourd’hui qu’il faut agir si nous voulons vraiment limiter le réchauffement climatique en-dessous de 2 °.

PACE : Plan Air-Climat-Énergie

C’est une véritable feuille de route avec des mesures concrètes qui va guider la Région vers la neutralité carbone, dans toutes ses compétences : de l’économie à l’aménagement du territoire en passant par la mobilité, le logement, l’alimentation, la propreté, la recherche, etc.

Ce plan permettra aussi à tou·te·s, citoyen·ne·s, commerçant·e·s, entreprises, acteurs socio-culturels, pouvoirs publics, etc. de connaître le cap et les différents jalons intermédiaires afin de s’organiser, chacun·e à son échelle, pour l’atteindre et ainsi changer Bruxelles. Concrètement, tous les co-propriétaire d’un bâtiment peuvent par exemple prévoir de dresser leur plan de rénovation, qui sera obligatoire à partir de 2027, en vue d’atteindre une PEB C (100kWh/m²/an) en 2050. Un objectif qui sera appliqué dès 2040 aux pouvoirs publics, dont le rôle d’exemplarité est essentiel. Différentes formules de soutien financier (primes, prêt à taux zéro, etc.) et d’accompagnement sont développées pour permettre aux propriétaires, en particulier les plus précarisés, de mener les travaux nécessaires. Ces soutiens seront conditionnés au respect du conventionnement des loyers pour que le logement reste accessible. Il est en effet primordial que la transition énergétique soit juste et solidaire afin qu’elle ne laisse personne sur le carreau. A cet effet, la sortie progressive de la dépendance aux énergies fossiles et la suppression des passoires énergétiques vont profondément améliorer la vulnérabilité des locataires aux fluctuations importantes du prix des énergies fossiles.

Améliorer la résilience de la Région bruxelloise

Si la réduction des émissions de gaz à effet de serre est la priorité du plan, celui-ci prépare aussi la Région à faire face « à l’inévitable », et à s’adapter aux impacts du dérèglement climatique, en améliorant la résilience de son territoire à travers diverses actions comme une meilleure perméabilité des sols, une gestion intégrée des eaux pluviales, l’augmentation de la végétation, en particulier dans les quartiers denses, la création de zones de fraîcheur pour contrer les îlots de chaleur,…

La route est maintenant tracée vers une ville plus verte, plus saine et plus juste ! Avec le Plan Air-Climat-Énergie, Bruxelles change de paradigme et offre à tous ses habitant·es un nouveau mode de vie, plus respectueux de l’humain et de la planète.

Une belle avancée ecolo !

Des idées à l'action

  • Portrait de Alain Maron

    Alain Maron

    Ministre bruxellois de la Transition Écologique et Solidaire

    Voir le profil
    Portrait de Rodrigue Demeuse

    Rodrigue Demeuse

    Sénateur, Député wallon, Député au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles

    Voir le profil
  • Portrait de Zakia Khattabi

    Zakia Khattabi

    Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal

    Voir le profil
    Portrait de Samuel Cogolati

    Samuel Cogolati

    Député à la Chambre des représentants

    Voir le profil
  • Portrait de Philippe Henry

    Philippe Henry

    Ministre du Climat, des Infrastructures, de l'Énergie et de la Mobilité

    Voir le profil

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités