Une force de propositions

Le Centre Jacky Morael (CJM) appuie Ecolo dans son engagement au service des grandes causes d’aujourd’hui : l’effort contre le dérèglement climatique, la lutte contre toutes les formes d’inégalités et d’injustice, le redéploiement d’une économie durable et prospère et le renouveau de la démocratie et de la participation citoyenne.

Qui était Jacky ?

Ils et elles ont croisé et fait un bout de route avec Jacky Morael durant leur carrière politique, leur jeunesse, et parfois dans leur vie privée, en tissant de forts liens d’amitié. Nous les remercions d’avoir joué le jeu en nous partageant leurs souvenirs et anecdotes.

LES GRANDS CHANTIERS
DU CENTRE JACKY MORAEL

CLIMAT, NATURE, BIODIVERSITÉ, SANTÉ-ENVIRONNEMENT
C’est à partir des limites imposées par la planète que nous devons construire le monde de demain. Protéger notre santé, améliorer notre qualité de vie, c’est d’abord vivre dans un environnement sain.
TRANSITION SOLIDAIRE
Il n’y aura pas de transition écologique qui ne soit d’abord et avant tout solidaire. Ce sont les plus précarisés qui sont en première ligne du changement climatique, qui respirent l’air le plus pollué dans nos villes et sont victimes de la malbouffe.
PROSPÉRITÉ NOUVELLE
Une économie post-carbone, riche en emplois de qualité, qui n’épuise plus les humains et la planète. Et une finance au service de l’économie ainsi repensée.
v
RADICALITÉ DÉMOCRATIQUE
L’histoire nous montre que la démocratie n’est pas une situation acquise une fois pour toute. Il faut la protéger, et l’oxygéner en suscitant de nouvelles formes de participation à la décision.

L’équipe CJM

“Donner le nom de Jacky Morael au service d’études d’Ecolo, c’est vouloir faire nôtres l’intelligence du propos, la finesse d’analyse, les valeurs et la force de conviction qui le caractérisaient.”

MOHSSIN EL GHABRI

DIRECTEUR DU CJM

“ En se reposant sur une équipe d’experts et d’expertes aux profils variés et complémentaires, le Centre Jacky Morael réalise des études pour les différentes instances du parti.”

 

 

 

 

Kim FREDERICQ EVANGELISTA

COORDINATEUR DU CJM

Les conseillères et

conseillers du  CJM

ÉNERGIE

Elodie BELLEFLAMME

 

La conseillère « énergie-climat » travaille au respect de nos engagements climatiques et à l’accélération de la transition énergétique. Elle veille à la transformation du secteur de l’énergie, au déploiement massif des énergies propres et renouvelables et, de manière plus globale, la décarbonation de nos économies. La rénovation énergétique des bâtiments est de ce point de vue emblématique car elle nous permet de répondre à la fois aux impératifs environnementaux, sociaux et économiques.

SOLIDARITÉS

Marine PLANQUART

 

Notre conseillère « solidarités » élabore des propositions afin de construire une société plus juste et solidaire qui ne laisse personne au bord de la route. Elle a vocation à reconnecter les combats sociaux et environnementaux puisqu’il apparaît plus clairement chaque jour que les risques sociaux sont indissociables des crises écologiques et des nouveaux risques qu’elles impliquent. Elle cherche à renforcer notre modèle social et à faire émerger de nouvelles formes de protection plus universelles et plus « chaudes » pour assurer le bien-être et garantir des conditions d’une vie digne ainsi que l’autonomie et l’émancipation de toutes et tous.

MOBILITÉ

Thierry VAN HENTENRYK

Notre conseiller « mobilité » oeuvre à rééquilibrer les différents modes de transport en se basant sur leur impact sociétal réel. Cela nécessite de questionner nos besoins en mobilité et leur sens. L’amélioration de la mobilité et de la qualité de l’air passe par l’investissement dans les transports publics, un autre partage de l’espace de mobilité et des modes de déplacement actifs, plus doux et beaucoup moins polluants.

 

ÉCONOMIE

Tanguy OLLINGER

Notre conseiller « économie » conseille le parti afin de changer de modèle et d’aller vers une économie à haute valeur ajoutée sociale et environnementale qui puisse garantir une prospérité partagée et durable. Cela suppose un modèle économique qui ne se décide pas d’en haut, ne se décrète pas en chambre et surtout ne se construit pas seul. Au contraire, il repose sur une dynamique citoyenne et un écosystème composé d’entrepreneurs et entrepreneuses créatifs et créatives, de citoyen.ne.s qui les soutiennent et de pouvoirs publics à l’écoute des réalités de terrain et qui les accompagnent. Cela suppose également une révision du système financier qui doit se reconnecter à l’économie et redevenir un instrument au service du projet de société.

 

ÉGALITÉ

Caroline SAAL

Notre conseillère « égalité » alimente la réflexion afin de définir des politiques publiques non discriminatoires, à chaque niveau de pouvoir, qui permettent de garantir l’égalité de toutes et tous.  Il apparaît clairement que nos sociétés ne peuvent être soutenables et viables qu’à condition de mettre fin aux multiples inégalités de genre, culturelles et d’éducation. L’émancipation et l’autonomie de chacun et de chacune est au coeur du projet écologiste.

 

ENVIRONNEMENT

Charlotte DE CALLATAŸ

Notre conseillère « environnement » est particulièrement attentive au lien entre notre qualité de vie et celle de la planète sur laquelle nous vivons. La crise Covid montre bien qu’il ne s’agit pas seulement de soigner les maladies mais de les prévenir, notamment celles qui trouvent leur source dans le recul de la biodiversité, le développement des pollutions (air, bruit, eau) et dans la nourriture de mauvaise qualité. Il faut trouver de véritables moyens pour décourager les grands pollueurs et protéger la santé des citoyen·ne·s, en particulier les publics les plus précarisés qui subissent plus fortement l’impact des dégradations de l’environnement.

 

AGRICULTURE

Jules PIRAUX

Notre conseiller « agriculture – alimentation » fait de la transition agroécologique une priorité. Nous privilégions une approche participative pour développer la relocalisation des filières agricoles et encourager la multiplication des systèmes alimentaires en circuits courts. Nous voulons augmenter la résilience des pratiques agricoles pour assurer une alimentation saine, préserver l’environnement, restaurer la biodiversité, diminuer le réchauffement climatique et valoriser la création d’emplois locaux et nourriciers, au cœur du changement.

 

DÉMOCRATIE

Célia NENNEN

Notre conseillère « démocratie » analyse les fragilités de nos démocraties représentatives révélées par les crises récentes. Elle propose des solutions afin de déconfiner la démocratie, en garantissant plus de transparence et plus de participation citoyenne dans les décisions publiques. S’approfondir, se renouveler, s’ouvrir est la seule manière de préserver notre démocratie contre la menace des populistes et de réduire la défiance des citoyen·ne·s à l’égard des institutions. En ce compris quand il s’agit de parler de réforme de l’État.

 

NUMÉRIQUE

Maryam MOULILA

Notre conseillère « numérique » met ses connaissances au service d’Ecolo pour suivre la montée en puissance du numérique, de la robotique, de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets ou encore des mégadonnées (big data). Elle est consciente de la nécessité d’une transition numérique démocratique, inclusive et soutenable en garantissant la minimisation de son empreinte écologique. Les changements dans ces domaines sont ultra rapides, amples et profonds et vont bouleverser l’ensemble des aspects de notre vie en société, ils interrogent mais sont également source de progrès et d’opportunités.

 

CONSOMMATION

Raphaël DAHL

Notre conseiller en charge des thématiques « consommation et société » suit de près les questions relatives à la protection des consommateurs et l’obsolescence organisée. Il mène une réflexion large sur notre bien-être, notre rapport au temps, à la consommation et à la publicité afin d’identifier les grandes tendances de nos sociétés et de faire des recommandations en matière de politiques publiques

 

Pour plus d’informations sur le centre,
contactez-nous !

2 + 6 =