Toutes les actualités

ECOLO désigne ses commissaires au sein de la commission d'enquête "inondations"

Le groupe Ecolo au Parlement wallon a désigné Olivier Bierin, Anne Kelleter, Stéphane Hazée et Veronica Cremasco comme membres de la commission d’enquête sur les inondations qui sera mise en place cette semaine au Parlement wallon. “Nous tenons à travailler de façon sérieuse et efficace, pour examiner l’ensemble des causes qui ont mené à la catastrophe que nous connaissons, qu’il s’agisse de procédures d’urgence et de gestion de crise à réformer à court terme, ou de mesures plus structurelles de prévention et d’adaptation à implémenter à moyen terme” déclare Stéphane Hazée, chef de groupe Ecolo.

Pour Olivier Bierin, député liégeois, originaire de Verviers,  “il est nécessaire d’examiner notamment les dysfonctionnements potentiels dans la circulation des informations, la gestion de crise en cas de catastrophes telles que ces inondations, la gestion des infrastructures et la répartition des responsabilités et actions auprès d’un grand nombre d’acteurs, probablement trop grand. La commission devra ensuite formuler des recommandations à cet égard.”

“Nous devons également analyser les causes à plus long terme. Le changement climatique accentue les phénomènes extrêmes tels que l’on a connu mi-juillet. Mais les solutions se trouvent aussi dans la nature. La gestion des espaces naturels, des vallées, et des cours d’eau doit jouer un rôle important dans l’adaptation à cette nouvelle réalité,”  ajoute Anne Kelleter, députée de l’arrondissement de Verviers.

Selon Veronica Cremasco, élue liégeoise et présidente de la commission de l’aménagement du territoire du Parlement de Wallonie, “la gestion du territoire wallon est un enjeu crucial afin de limiter au maximum les dégâts liés à des phénomènes météo extrêmes, et se pencher sur la question de où et comment on construit – ou on ne construit pas – sera un thème important de cette commission”.

Les 4 parlementaires concluent : “Nous avons toutes et tous connus des proches directement victimes des événements des 14 et 15 juillet. Cela ne nous empêchera pas de travailler de façon la plus objective, rationnelle et profonde possible, mais cela accentue encore la conscience du travail qui est le nôtre au sein de cette commission.”

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités