Actualités

Actualité

Ecolo salue l’annonce de la Wallonie de ne pas soutenir le Traité commercial Mercosur

20 janvier 2020
Ecolo salue l’annonce de la Wallonie de ne pas soutenir le Traité commercial Mercosur

Le Ministre-Président wallon a annoncé ce matin que la Wallonie ne soutiendrait pas l’accord commercial Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay). Une décision que rejoint pleinement Ecolo, opposé de longue date à ces accords commerciaux néfastes tant pour les producteurs et agriculteurs, que pour les consommateurs et la planète.

Ecolo rappelle l’étude d’impact récente commanditée par les Verts européens, par la voix de l’eurodéputée Ecolo Saskia Bricmont, qui avait entre autres révélé des risques sanitaires et phytosanitaires, notamment en matière d’OGM ou d’usages de pesticides et d’antibiotiques. Les conclusions de l’étude sont également sans appel concernant le respect des accords de Paris sur le climat. Enfin, cet accord Mercosur prévoit des importations massives de viande bovine, créant une concurrence inacceptable pour nos producteurs.

« Les traités de libre-échange, TTIP, CETA, aujourd’hui Mercosur, vont dans le mauvais sens et sont surtout favorables aux grandes multinationales. Le Mercosur présente des risques quant aux normes en vigueur chez nous pour protéger les consommateurs ; les importations massives de viande bovine prévues menacent nos producteurs et agriculteurs ; certains aliments parcourraient des milliers de kilomètres alors qu’ils sont produits à quelques kilomètres de là… Ce Traité est un non sens écologique, économique et sociétal, » commentent les coprésidents d’Ecolo Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet. « Du côté des écologistes, nous nous sommes toujours battus contre ces traités de libre-échange, du niveau européen aux niveaux régionaux, mais également aux côtés des nombreux·ses citoyen·ne·s qui se mobilisent régulièrement contre ces accords commerciaux. La priorité doit être de relever les défis majeurs en termes de sécurité alimentaire, de changement climatique et de transition écologique, ce que ne permettent pas ces Traités. La Belgique doit jouer un rôle majeur au niveau européen, et soutenir une agriculture locale et durable, ancrée dans nos territoires, et au bénéfice de l’ensemble des consommateurs belges. Dans les Régions, à l’Europe, à l’échelon fédéral, les écologistes entendent bien activer tous les leviers disponibles pour faire barrage à ce Traité, » concluent Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet.