Toutes les actualités

Précarité étudiante : un plan d’actions ambitieux

Publié le 1 juillet 2021

Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé ce mercredi en séance plénière, une proposition de résolution interparlementaire afin de lutter contre la précarité étudiante et améliorer les conditions de vie des étudiants.

Le texte déposé par Ecolo et ses partenaires de majorité PS et MR, ainsi que par les partis d’opposition CDH et PTB, constitue une étape importante et historique dans la lutte contre la précarité étudiante. Non seulement parce que les mesures qu’il contient sont particulièrement ambitieuses, mais aussi parce qu’il est, pour la première fois, transversal à plusieurs parlements et soutenu par l’ensemble des partis.

Cette feuille de route vise principalement l’accessibilité de l’enseignement par toutes et tous par la réduction des coûts des études. Au niveau du logement, du transport, comme des différents frais de scolarité.
Ce texte rappelle les engagements de l’ambitieuse Déclaration de Politique Communautaire avec notamment la généralisation du gel du minerval, l’élargissement des critères d’accès et l’augmentation des montants des allocations d’études. ll mentionne aussi la facilitation de l’accès ou encore l’intégration de la promotion sociale dans le système des bourses”, explique le député Ecolo, Rodrigue Demeuse. “Mais il y a aussi et surtout des mesures qui vont plus loin. Les écologistes s’en réjouissent car pour nous la précarité et l’accès aux études sont une urgence.  On pense ici notamment au travail pour se diriger vers la suppression des frais complémentaires, à l’extension de la gratuité des supports de cours et à l’intégration des frais informatiques dans leur définition. Mais aussi à l’encadrement des frais de stage, à la simplification des démarches et la possibilité d’introduire sa demande d’allocation d’étude le plus tôt possible. Le texte mentionne encore la suppression du stage d’attente de 5 ans pour l’accès des étrangers aux bourses, à l’accès à une offre de restauration pour chaque étudiant à prix coûtant, ou encore à l’accès renforcé aux services psycho-médicaux…”

Les recommandations reprises dans la proposition de résolution résultent d’une analyse transversale de la problématique menée dans tous les parlements via notamment la mise en place d’auditions conjointes durant près de 2 mois. “Les régions auront également un rôle important à jouer dans l’accès au logement et à la mobilité”, confie le député Ecolo, Manu Disabato. “Avec par exemple un travail sur l’automatisation du bail étudiant, sur l’augmentation de l’offre de logement, sur la création d’une agence immobilière sociale en Wallonie et sur l’amélioration des tarifs de transports en commun. Un travail à la suppression des obstacles liés au statut de cohabitant pour les étudiants doit également être mené au niveau fédéral.”

Pour Ecolo, l’attention portée aux publics déjà fragilisés ou qui présentent des risques de fragilisation et donc de précarité est primordiale. Jeunes parents, personnes en situation de handicap, jeunes issus de la communauté LGBTQIA+, certaines personnes racisées, étudiants étrangers….tous ces publics doivent faire l’objet d’une attention particulière avec par exemple la création de cellules bien-être et diversité, de statuts spécifiques, le renforcement de l’EVRAS ou encore la révision du statut des étudiants étrangers…

Pour les écologistes, la lutte contre le non-recours aux droits reste un enjeu prioritaire. Il est donc indispensable de travailler non seulement à l’amélioration de l’information des étudiants, mais surtout à la simplification et à l’automatisation de l’accès aux aides. “Pour améliorer cette situation, nous proposons la mise en place d’un guichet unique avec un passage le plus systématique possible des étudiants afin qu’ils soient correctement informés des aides disponibles et des procédures existantes.“, concluent Rodrigue Demeuse et Manu Disabato.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités