Toutes les actualités

Crise de l’accueil à Bruxelles, la Haut fonctionnaire doit agir

Publié le 13 décembre 2022
Rédigé par 

Depuis quelques mois, nous assistons à une crise sans précédent dans l’accueil des demandeurs d’asile à Bruxelles. Parmi eux, de nombreux mineurs sont contraints de dormir sous des températures glaciales. Pour Ecolo, cette situation est indigne de notre pays. Rappelons l’article 23 de la Constitution, qui stipule à l’alinéa 1er que “chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine”.

Il est crucial  d’agir rapidement et de manière coordonnée afin de faire face à cette crise de l’accueil.  Pour le député bruxellois Ecolo, Ahmed  Mouhssin, il est essentiel d’agir de manière urgente: “Face à la situation pressante, la Haut fonctionnaire, Madame Sophie Lavaux, doit prendre ses responsabilités et activer immédiatement les mécanismes de gestion de crise existants. Je demande à ce que la  phase provinciale de crise soit enclenchée”. Cette procédure organise la mise en place d’un Comité de Coordination associant 5 “disciplines” – les opérations de secours, les secours médicaux, sanitaires et psychosociaux, les missions de police, l’appui logistique, l’information à la population et le soutien à l’autorité administrative – en concertation avec les autorités locales. Le député bruxellois souligne que lors du début de la crise des réfugiés ukrainiens,  la Haut fonctionnaire, en concertation avec le Ministre-Président, Rudi Vervoort, avait déclenché pour la première fois, en mars dernier la phase provinciale de crise pour la Région de Bruxelles-Capitale.

L’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil) a déjà été condamnée à de nombreuses reprises, tant par des juridictions nationales qu’internationales pour sa mauvaise gestion de l’asile et de l’accueil. L’inertie de la Secrétaire d’Etat fédérale, Nicole de Moor, face à cette crise humanitaire engendre de graves conséquences pour Bruxelles. “Nous demandons une réactivité des acteurs institutionnels bruxellois dès aujourd’hui afin de pallier à l’inaction du gouvernement fédéral”, conclut Ahmed Mouhssin.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Plus d'actualités