Actualités

Actualité

Petits fruits… grands effets : Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité

22 novembre 2019
Petits fruits… grands effets : Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité

Ecolo est, cette année encore, sur le terrain dans le cadre de la semaine de l’arbre pour encourager la population à consommer local et privilégier les circuits courts, pour des produits sains et de saison et la valorisation du travail des producteurs wallons.

Ces 23 et 24 novembre, les écologistes se mobiliseront dans de nombreuses communes, en Wallonie et à Bruxelles, pour offrir pieds de vigne et plants d’arbustes à petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers). Cette action est également l’occasion pour les militants et mandataires écologistes de rencontrer les citoyens et de discuter avec eux des enjeux de leurs communes et de politique en général. En effet, pour les Verts, les rencontres avec les citoyens ne se limitent pas aux périodes de campagnes électorales et les écologistes créent régulièrement les occasions pour permettre aux citoyennes et citoyens de rester en contact direct avec leurs représentants.

Les actions de terrain de ce mois de novembre partent d’un constat simple : de nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaîne. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi et un impact accru sur l’environnement sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production.

« Le système mondialisé et de masse qui reste encore dominant aujourd’hui est tout sauf durable et positif. Seuls les grands groupes agroalimentaires en bénéficient. C’est la raison pour laquelle nous soutenons, à tous les niveaux de pouvoir, le développement des circuits courts et d’une alimentation saine et de saison », commentent Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet, coprésidents d’Ecolo. « Un chemin plus direct présente des plus-values multiples pour la qualité de l’alimentation, pour l’environnement et pour l’économie locale. Sans oublier la création des relations humaines qui se tissent, à l’heure où nous avons besoin, plus que jamais, de recréer du lien. Des communes à l’Europe, nous comptons bien activer tous les leviers dont nous disposons pour sensibiliser, soutenir et amplifier ce lien plus direct entre la terre et l’assiette, au bénéfice de tous les acteurs concernés, tant professionnels que consommateurs », concluent les coprésidents d’Ecolo, qui seront également sur le terrain ces 23 et 24 novembre, à Bruxelles et en Wallonie.