Actualités

Actualité

Allocation Grapa : Ecolo-Groen réclame la fin du contrôle par les facteurs

17 février 2020
Allocation Grapa : Ecolo-Groen réclame la fin du contrôle par les facteurs

Depuis l’introduction de la nouvelle mesure de contrôle des allocataires de la Grapa par les facteurs, le 1er juillet dernier, le groupe Ecolo-Groen s’est opposé à cette décision qui fait jouer aux facteurs un rôle de contrôle disproportionné sur les personnes âgées les plus précarisées. A l’occasion de la manifestation de ce lundi 17/02 à 10h, organisée par une quarantaine d’associations s’opposant à cette mesure (entre autres, la fédération des CPAS, le Gang des vieux en colère, la LDH, et les syndicats de Bpost), nous rappelons notre ferme intention de mettre un terme à ce contrôle par le facteur et de repenser la façon dont ce contrôle des bénéficiaires de la Grapa doit être organisé.

Comme le détaille le député fédéral Gilles Vanden Burre, « afin d’agir concrètement, nous avons déposé une proposition de résolution sur la table de la commission des Affaires sociales de la Chambre demandant l’arrêt du contrôle par les facteurs et la réforme du contrôle de la Grapa dans son ensemble, en y associant les organisations de terrain. Des auditions de l’ensemble des parties prenantes ont été obtenues dans ce cadre et auront lieu le 3 mars prochain au parlement. »

« Par ailleurs, poursuit Gilles Vanden Burre, il y a urgence à agir car la situation actuelle pose de réelles difficultés auprès des bénéficiaire de la Grapa qui, pour certains, n’osent plus ouvrir au facteur ou se sentent assignés à résidence de manière totalement injuste. De même, l’Autorité de protection des données a remis un avis négatif sur ce dispositif, trop intrusif à leurs yeux. Avec cette nouvelle mesure, on essaye donc bien de tuer une mouche avec un bazooka, ce qui est inacceptable à nos yeux. »

Les députés Ecolo-Groen Marie-Colline Leroy, Evita Willaert et Gilles Vanden Burre seront dès lors présents aux côtés des manifestants ce lundi matin à 10h devant les bureaux du Ministre Bacquelaine.