Toutes les actualités

Ecolo lutte contre les discours de haine et le harcèlement dans la sphère publique, dans les médias et surtout sur internet

Publié le 26 septembre 2020
Rédigé par 

Le groupe parlementaire Ecolo et ses partenaires socialistes et libéraux de la majorité, du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont déposé ce mercredi 23 septembre 2020, un texte visant à lutter contre les discours de haine et le harcèlement dans la sphère publique, dans les médias et surtout sur internet.

Les député.e.s Laurent Devin (PS), Françoise Schepmans (MR), Margaux De Re (ECOLO), Isabelle Emmery (PS), Olivier Maroy (MR) et Matteo Segers (ECOLO) travaillent sur ce projet depuis plusieurs mois. Après avoir constaté une augmentation de la diffusion des discours de haine et de harcèlement dans l’espace numérique surtout lors de la période de confinement, les parlementaires de la majorité ont décidé de prendre des mesures concrètes pour soutenir des actions et des initiatives visant à la sensibilisation, la prévention et la lutte contre tout propos haineux, racistes, sexistes et dénigrants.

« A l’heure où les témoignages se multiplient quant à la souffrance que peut engendrer les discours de haine et le harcèlement via les réseaux sociaux, il devenait nécessaire et urgent que notre Parlement – lieu de vie des compétences d’éducation et de médias – s’empare de ce dossier pour tenter d’avancer quelques pistes de solutions ensemble », soulignent les signataires de cette proposition de résolution.

Ce texte vise dans un premier temps à remettre cette thématique importante sur le devant de la scène et d’actionner tous les leviers de la Fédération pour lutter efficacement contre ce type de discours.

Dans leur proposition, les signataires :

 

  • tiennent à préciser les termes « discours de haine » et « harcèlement » afin de bien les identifier
  • veulent que le Conseil supérieur des médias porte, dans le cadre de ses missions, une attention particulière à la propagation des discours de haine
  • veulent que, dans le cadre du dispositif relatif à l’éducation aux médias, des moyens soient octroyés pour financer des projets et des initiatives qui s’inscriraient dans cette lutte
  • demandent un suivi rapide et concerté des recommandations du CSA allant dans le sens d’un renforcement du cadre législatif, en vue de responsabiliser les plateformes de partage de contenus en ligne.
  • veulent renforcer l’alliance entre le monde scolaire et associatif en vue de sensibiliser les élèves et les jeunes à ce genre de discours
  • veulent créer un colloque annuel à destination des professionnels du secteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles autour de la lutte contre harcèlement et de la propagation des discours de haine
  • veulent assurer une coordination avec les différentes initiatives existantes aux différents niveaux de pouvoir et ce compris au niveau fédéral et européen

 

Ce texte a été pris en considération en plénière mercredi et poursuivra son chemin parlementaire dans les prochaines semaines.

 

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités