Toutes les actualités

Bâtiments scolaires, ECOLO salue l'avancée vers plus d'équité

Par le biais de sa députée Veronica Cremasco, le groupe Ecolo a interrogé, ce mercredi en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles, le Ministre Daerden quant à la méthode de répartition des montants liés à la part “Bâtiments scolaires” de l’enveloppe des montants européens (RRF).

Bien qu’il salue l’accord intervenu ce jeudi 8 avril par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour une meilleure répartition des moyens européens destinés à financer la rénovation des bâtiments scolaires, le groupe Ecolo insiste sur la nécessité d’assurer le maintien, dans un cadre plus large, des ambitions budgétaires afin que l’effort d’investissements aille au-delà des montants débloqués dans le cadre du plan de relance européen.

Mais également que la qualité architecturale soit prise en compte dans ce processus pour offrir à tous un cadre d’apprentissage digne du XXIe siècle. Pour les écologistes, il est également primordial que la question des inégalités entre écoles soit intégrée au mécanisme choisi, sachant que celles-ci ne font pas face aux mêmes défis et ce même parfois au sein d’un même réseau.

Pour Ecolo, il faut également consolider les efforts pour la lutte contre le réchauffement climatique et cette décision permettra à chaque réseau d’y contribuer plus justement “Il est important pour nous de continuer à travailler pour que les moyens de l’enveloppe du plan de relance européen soient répartis de manière équitable en tenant compte de l’identification des besoins et de la qualité des projets.”, explique la députée Ecolo Veronica Cremasco.  “L’évolution des décisions ira dans un bon sens si le Gouvernement travaille avec méthode pour prioriser les investissements en fonction des besoins, avec sérénité, tous réseaux confondus. Nous devons continuer à mobiliser plusieurs moyens de financement pour réussir la transition des bâtiments qui encadrent des moments de vie précieux .”

Dans sa réponse le Ministre a assuré avoir entendu les parlementaires quant à la sélection de projets qualitatifs en termes d’économies d’énergie favorisant le principe des vases communiquants permettant ainsi au réseau du libre de prétendre à près de 36% de l’enveloppe budgétaire initiale.

Cette décision est donc une bonne nouvelle, elle assure plus d’investissements publics et plus d’ambitions pour une meilleure efficacité énergétique.

Les députés écologistes poursuivront leur engagement et leur attention à l’évolution du dossier. “Le travail parlementaire continue avec application“, lance le député Ecolo Jean-Philippe Florent. “Cette décision est un pas dans la bonne direction, que nous saluons bien sûr,  mais il faudra poursuivre les efforts: renforcer les ambitions budgétaires au-delà des montants du Plan de relance européen et finaliser le cadastre des besoins pour que les moyens aillent prioritairement vers les écoles qui le nécessitent le plus, quel que soit le réseau”.

Pour Kalvin Soiresse, également député, il faut rester attentif à la question des inégalités sociales qui, on le sait, sont présentes dans notre système scolaire “A l’intérieur de chaque enveloppe, il faudra être attentif aux dimensions spécifiques qui permettront de viser les « écoles les plus en difficulté,  pas de justice climatique sans justice sociale”

Cet important chantier appel à une approche globale, transversale et qualitative : “Pour ECOLO, comme pour toute la génération climat, les écoles doivent redevenir un cadre propice à l’épanouissement, à l’interaction et aux apprentissages. Pour ce faire, nous travaillons aussi sur la qualité de vie et la qualité architecturale dans les lieux d’éducation“, concluent les parlementaires.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités