Actualités

Coronavirus

Les échevin·ne·s bruxellois·es de la culture Ecolo et Groen soutiennent le secteur culturel

20 mai 2020
Les échevin·ne·s bruxellois·es de la culture Ecolo et Groen soutiennent le secteur culturel

Les échevin·ne·s de la culture de Ecolo et Groen sont extrêmement conscients de la situation problématique dans laquelle se trouvent les artistes et les technicien·ne·s. En raison de la crise du covid-19, ils et elles perdent non seulement une bonne partie de leurs revenus mais manquent aussi par ailleurs d’un statut social décent. Il n’y a pas de filet de sécurité. En complémentarité avec les mesures prises par les Ministres Ecolo en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Région bruxelloise et en concertation avec les députés bruxellois Lotte Stoops (Groen), Matteo Segers et Pierre-Yves Lux (Ecolo), les échevin·ne·s, qui sont déjà passé à l’action dans leur propre commune, unissent leurs efforts. « Beaucoup de travaill.eurs·euses de la culture ne peuvent pas compter sur un statut social sans ambiguïté. Nos échevin·ne·s bruxellois·es de la culture font donc tout ce qui est en leur pouvoir pour les accompagner au maximum et travailler ensemble à une relance culturelle. Nous ne laisserons personne de côté », explique Lotte Stoops (Groen).

Concrètement, les échevin·ne·s de Groen & Ecolo veulent mettre en avant 10 mesures à partir desquelles ils examineront celles qu’ils peuvent réaliser dans leur commune. Les 10 balises sont là, d’une part pour répondre aux difficultés à court terme, et d’autre part pour anticiper les conséquences à plus long terme. Il s’agit de renforcer le lien local entre les intermittent·e·s de la culture et le niveau de pouvoir de proximité.

Ces 10 balises sont les suivantes:

  1. Reprogrammation prioritaire des artistes, groupes et organisations qui ont dû être annulés à l’échelle locale, avec compensation des honoraires convenus et/ou remboursement des dépenses déjà engagées.

  2. Inclusion dans les aides aux opérateurs culturels soutenus structurellement par la commune d’une clause indiquant une proportion de l’aide directement dirigée vers les artistes/technicien·ne·s/pigistes individuels concernés.

  3. Ajustement des taxes locales liées à la culture pour l’année 2020 (par exemple, la taxe pour les cinémas de quartier, sur le cinéma dans les espaces publics, la taxe foncière pour les entreprises culturelles, etc.).

  4. Organisation d’un appel « corona culture solidaire » pour des projets via une procédure rapide.

  5. Développement des fonds de solidarité pour soutenir la culture locale et fournir des soutiens financiers complémentaires aux associations culturelles (sociales) et aux artistes et technicien·ne·s individuels qui ne relèvent pas des mesures de soutien d’urgence à d’autres niveaux de pouvoir.

  6. Promotion de « billets suspendus » : fournir aux Bruxellois·es des billets de soutien pour aider les acteurs·trices de la culture locale.

  7. Mise en place d’une vitrine d’artistes et technicien·ne·s 100% locale dans l’espace (semi-) public. Donner à l’art une place dans la vie quotidienne de la commune, tant pour l’artiste que pour le public.

  8. Présentation proactive et étendue des créateur·trice·s locaux et de leur travail: via magazine municipal, panneaux d’affichage, site internet, application,…

  9. Renforcement des espaces de studios et des lieux de travail collectifs pour les artistes locaux et réorganisation de ceux-ci pour assurer une plus grande accessibilité.

  10. Renforcement du dialogue avec les partenaires culturels pour travailler sur les perspectives et veiller à construire la politique de soutien d’urgence en lien avec la politique culturelle de demain.

Les échevin·ee·s Groen et Ecolo ont commencé à travailler ensemble sur ce point. En unissant leurs forces, ils veulent non seulement soutenir les artistes bruxellois·es et leur entourage, mais aussi les représenter en tant que partenaire dans le débat plus large où ils ne sont pas suffisamment entendus.

Quelques exemples:

  • Un fonds de solidarité a été créé à Schaerbeek pour apporter un soutien financier aux organisations culturelles et aux artistes individuels ;

  • A Uccle ‘Coronavida1180 a été lancé, un appel aux artistes pour exposer leur travail en ligne sur un site web en attente d’une exposition après la crise ;

  • Ixelles a réuni les acteurs culturels de manière virtuelle et a décidé de soutenir des actions qui rémunèrent les artistes.

« Ce sont les premiers engagements de solidarité que nous prenons conjointement. L’art et la culture offrent sous toutes les formes de l’espoir, du soutien et du réconfort pendant cette crise mais aussi demain. Il est important que nous veillions aux artistes car la crise sera longue, et le confinement culturel appelle à des réponses exceptionnelles à court, moyen et long terme », conclut Pierre-Yves Lux (Ecolo).