Toutes les actualités

Avenir de l’Europe : Ecolo-Groen propose la création d'un panel citoyen au Sénat

Publié le 3 juillet 2021

Il y a peu, était officiellement lancée une initiative démocratique inédite au niveau européen : la Conférence sur l’avenir de l’Europe qui aboutira en mai 2022. L’objectif? Donner la parole aux Européennes et Européens sur différents thèmes: le bouleversement climatique, les migrations, la justice sociale, la santé, l’éducation ou encore la culture et la démocratie. Pour ouvrir davantage cette initiative aux citoyens et faire connaître cette conférence au grand public, Ecolo-Groen propose la création d’un panel citoyen au Sénat.

Dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, les États membres, parmi d’autres acteurs, sont invités à organiser différents types d’événements, dont des panels citoyens. Pour Hélène Ryckmans, sénatrice Ecolo et ambassadrice belge à cette conférence, “l’association des citoyens à l’échelle nationale est fondamentale pour la réussite du processus. L’avenir de l’Europe se construira avec ses citoyens. Une plateforme existe à l’échelle européenne mais la rencontre et la délibération collective au plus près des gens, au sein de chaque pays, sont aussi nécessaires. C’est pourquoi nous venons de déposer une proposition de résolution pour que le Sénat participe à la dynamique en créant un panel citoyen sur ce sujet, comme d’autres entités l’ont déjà fait, avec succès”.

Autre sénateur Ecolo à porter cette résolution, Rodrigue Demeuse appuie le choix du Sénat pour la création d’un tel panel : “En plus de jouer un rôle de chambre de réflexion regroupant des représentants de l’ensemble des parlements du pays, le Sénat s’affirme comme le laboratoire du renouveau démocratique au niveau national. Ses infrastructures sont également idéales pour accueillir ce type d’initiative”.

Pour l’organisation de ce panel citoyen, les écologistes insistent sur la nécessité de garantir au maximum l’inclusivité et la représentativité du processus. Défraiement des citoyennes et citoyens, animation par un animateur qualifié, concours d’experts, organisation du travail en sous-groupes,… tout le monde doit pouvoir être entendu. Avec tous les éléments pour comprendre les enjeux, construire sa position et élaborer des recommandations éclairées. Dès lors, la durée minimale souhaitée pour ce panel est de 4 à 6 jours. L’échéance? L’automne prochain. En effet, l’objectif est de déboucher, au printemps 2022, sur des recommandations auxquelles les trois institutions européennes (Parlement, Commission et Conseil) se sont engagées à donner suite.

Hélène Ryckmans et Rodrigue Demeuse concluent : “Centre névralgique et cœur historique de l’Union européenne, la Belgique est attendue à ce potentiel tournant démocratique des institutions européennes: notre pays doit contribuer au processus de manière novatrice et oser soulever les sujets qui fâchent (nouvelles compétences, droit de véto, circonscription électorale européenne, mode de désignation de la personne qui présidera la Commission européenne, etc.) et suggérer des avancées audacieuses”.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités