Actualités

Presse

Report du vote sur les douzièmes provisoires : une nouvelle preuve du besoin et de l’urgence d’un gouvernement fédéral de plein exercice

28 octobre 2019
Report du vote sur les douzièmes provisoires : une nouvelle preuve du besoin et de l’urgence d’un gouvernement fédéral de plein exercice

Depuis la démission du Gouvernement Michel, l’État fédéral fonctionne sur base d’un régime de douzièmes provisoires. A la suite de l’adoption d’un amendement hier soir, le vote de ces douzièmes provisoires pour les mois de novembre et décembre est reporté d’une semaine. Une séance plénière extraordinaire a été convoquée pour éviter le ‘shut down’. Comme précédemment, le groupe Ecolo-Groen apportera ses voix à ce budget. Mais il signale que ça ne peut plus durer.

« Les difficultés pour le Gouvernement minoritaire en affaires courantes d’obtenir le vote de ce budget illustre de façon évidente que la prolongation de ces affaires courantes n’est plus tenable. Il faut apporter la clarté le plus rapidement possible sur la possibilité, ou non, de former un Gouvernement associant le PS et la NVA. C’est la formule qui est testée pour le moment. Il est temps de rentrer dans le concret. Et si ça ne marche pas, nous rappelons qu’il existe une alternative à ce scénario, avec les Verts ! », expliquent les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Georges Gilkinet et Kristof Calvo.

« Les Verts ont systématiquement voté les douzièmes provisoires. Nous l’avons fait parce que nous sommes un groupe parlementaire responsable. Nous l’avons fait même si nous n’avions pas soutenu le budget initial sur lequel ils sont basés. La NVA, l’ex-partenaire de coalition, qui avait élaboré ce budget initial, a choisi de voter contre. Nous avons voté pour, parce que nous ne souhaitons pas rajouter du chaos au chaos. Et nous le ferons à nouveau la semaine prochaine. Mais la difficulté de faire adopter ces douzièmes provisoires montre clairement la nécessité et l’urgence de sortir de cette situation, de passer enfin aux choses sérieuses et de former un gouvernement de plein exercice », concluent Georges Gilkinet et Kristof Calvo.