Actualités

Presse

Procès Publifin : les deux anciens mandataires Ecolo sont acquittés

19 décembre 2019
Procès Publifin : les deux anciens mandataires Ecolo sont acquittés

En acquittant les deux anciens mandataires Ecolo dans l’affaire des comités de secteur, le tribunal correctionnel reconnaît, d’une part, qu’ils ont exercé leur mandat dans le but de préserver le développement des activités de l’intercommunale et de l’intérêt général et, d’autre part, que l’ancien management avait mis en place une politique de dissimulation dont on connaît aujourd’hui les conséquences.

Leur courage de refuser volontairement la transaction du parquet qui leur était proposée et de choisir ainsi de comparaître a été reconnu.

Catherine Maas et Jean Marie Gillon, avec le soutien d’Ecolo, ont eu l’occasion de s’exprimer pour dénoncer les manipulations dont ils avaient été victime dans l’exercice de leur mandat : dissimulation d’informations, absence de notes ou d’ordre du jour précis et mise en œuvre d’ arrangements préalables convenus à l’époque entre les fédérations PS, MR et cdH de la province de Liège. C’est bel et bien le management qui avait organisé la dissimulation honteuse d’une rémunération au sein des comités de secteur sans participation réelle de leurs membres pour probablement cacher ou acheter le silence de ceux qui savaient ou pouvaient savoir.

Ils ont pu rappeler que ni eux, ni aucun autre mandataire Ecolo, n’avaient participé à aucune décision incluant une rémunération fixe insensée des membres des comités de secteur, et qu’ils n’ont bénéficié d’aucun intéressement et d’aucune rémunération via ces comités de secteur, dont ils n’étaient pas membres.

Ils ont fait le choix d’affronter cette épreuve pour informer le public sur la nécessité d’aller au bout du démantèlement de ce système, pour enfin tourner la page de ce « mauvais feuilleton » . Cette action parmi d’autres, a contribué à  :

  • Mettre à jour les actes de mauvaise gouvernance et les responsabilités de certains administrateurs de Publifin ainsi que du management et de l’ancien CA de nethys
  • Annuler et corriger des décisions prises par ces derniers dans la gestion des actifs de l’intercommunale et dans l’octroi d’indemnités scandaleuses
  • Désigner un nouveau CA et un manager de crise chez Nethys
  • Entamer au sein d’Enodia et en collaboration avec Nethys et le ministre de tutelle une réorganisation des actifs de l’intercommunale, une réforme des modes de gouvernance
  • Introduire des actions en justices contre les responsables de ces malversations et manipulations.

Il faut saluer le courage de Catherine Maas et de Jean-Marie Gillon qui ont décidé de préserver l’intérêt des citoyens et dont l’honneur est aujourd’hui reconnu.

Il faut également saluer le travail du tribunal correctionnel de Liège qui a fait preuve d’une écoute attentive des mandataires et d’une analyse critique de la gouvernance de l’ancienne intercommunale Publifin.

Ecrit par :