Actualités

Presse

Ecolo-Groen salue l’ouverture de nouveaux Centres de Prise en charge des victimes de violences sexuelles

27 février 2020
Ecolo-Groen salue l’ouverture de nouveaux Centres de Prise en charge des victimes de violences sexuelles

Ce matin, le journal Het Laatste Nieuws nous apprenait le projet d’ouverture de nouveaux Centres de Prise en charge des victimes de Violences Sexuelles (CPVS). À l’heure actuelle, il n’existe que 3 centres pour toute la Belgique (à Gand, Liège et Bruxelles) et il avait déjà été prévu, en 2019, d’en ouvrir 3 supplémentaires. Ce matin, la Ministre Muylle annoncé que 4 autres centres étaient prévus afin que chaque province du pays en soit pourvu et puisse prodiguer accueil et accompagnement aux victimes de violences sexuelles.

Les écologistes accueillent favorablement cette nouvelle : « Il n’est plus acceptable aujourd’hui que des zones entières soient encore dépourvues de CPVS. On ne pouvait décemment plus, comme autorité publique et politique, inciter les femmes à libérer leur parole et dénoncer les violences qu’elles subissent sans être conséquents et mettre en place, en suffisance, le dispositif nécessaire à accueillir leur parole, assurer un soutien médical, psycho-social et à les accompagner, le cas échéant, dans le processus de plainte », déclare Zakia Khattabi, députée fédérale écologiste. « L’importance de ces centres dans l’accompagnement des victimes n’est plus à démontrer : 7 victimes sur 10 qui sont passées par un CPVS ont déposé plainte, contre 1 sur 10 pour les autres » ajoute-t-elle.

À l’occasion d’une interpellation en plénière lle 13 février dernier, le Ministre Koen Geens avait accueilli positivement la demande du groupe Ecolo-Groen et avait affirmé à Stefaan Van Hecke sa volonté de voir d’autres centres voir le jour sur notre territoire. « Il était temps de passer de l’indignation collective et la condamnation unanime aux actes. Nous avons la responsabilité de permettre aux victimes de violences sexuelles d’obtenir un suivi digne et à la hauteur des besoins exprimés sur tout le territoire et nous nous réjouissons de cette avancée nécessaire », conclut Zakia Khattabi.