Actualités

À la une

Coronavirus : Ecolo-Groen réclame que le personnel médical de première ligne soit mieux équipé et informé

1 mars 2020
Coronavirus : Ecolo-Groen réclame que le personnel médical de première ligne soit mieux équipé et informé

Après la confirmation d’un deuxième cas de Coronavirus en Belgique, la Ministre de la Santé Maggie De Block a annoncé que notre pays est entré en ‘phase 2’, c’est-à-dire que le virus est présent sur notre territoire. Afin de répondre aux questionnements et inquiétudes légitimes de la population, les écologistes soutiennent dès lors la mise en place d’un plan d’action coordonné, pour poursuivre et amplifier les mesures de prévention et de communication envers le monde médical et la population dans son ensemble. Pour les Verts, une priorité est que le personnel médical, en première ligne, soit également protégé et correctement équipé.

« Le meilleur moyen d’agir efficacement contre la propagation du virus et de répondre aux inquiétudes légitimes de la population, passe notamment par une communication systématique, coordonnée, précise et adaptée vers tous les acteurs de la santé, à commencer par les médecins généralistes, sur la façon de prévenir, détecter et traiter le Coronavirus. Ce qui n’est manifestement pas pleinement le cas aujourd’hui. La communication doit également passer en ‘phase 2’ et être amplifiée », commente la députée fédérale Ecolo Laurence Hennuy. « Comme cela a été fait pour les écoles et les milieux d’accueil, il est également fondamental par exemple que les citoyens, les entreprises, les associations… puissent se renseigner efficacement et précisément sur les mesures de précaution ou d’action à prendre, sans tomber dans la panique ou entretenir la psychose », poursuit Laurence Hennuy.

Les écologistes souhaitent en outre que le Gouvernement fédéral assure:

– une mise à disposition de matériel de protection et des kits de dépistages pour les médecins généralistes, hôpitaux et les acteurs de santé de première ligne dans les plus brefs délais ;
– une organisation systématique de la récolte et du traitement des données épidémiologiques récoltées via les acteurs de santé afin de pouvoir surveiller l’évolution de la maladie ;
– une coopération renforcée au niveau international pour le traitement de l’épidémie et pour la recherche rapide d’un vaccin ;
– une concertation avec les acteurs économiques et de la société civile quant aux conséquences du Coronavirus et aux dispositions à prendre pour limiter ou compenser celles-ci.

« La commission Santé que nous avons réclamée la semaine passée se réunira ce mardi 3 mars à la Chambre. J’attends de la Ministre De Block qu’elle y vienne avec des informations précises quant à un plan d’action coordonné, mais aussi la confirmation que le secteur médical et les médecins généralistes sont, à partir de maintenant, correctement équipés et informés. Et qu’ils puissent ainsi jouer leur rôle au bénéfice de l’entièreté de la population. Protéger efficacement les citoyen·ne·s et les rassurer, passe notamment par des informations précises et univoques, permettant également aux professionnels de la santé de travailler efficacement », conclut Laurence Hennuy.