Actualités

À la une

Commissions délibératives à Bruxelles : Ecolo se réjouit d’entamer le débat démocratique avec les citoyens dès avril 2021

12 février 2021
Commissions délibératives à Bruxelles : Ecolo se réjouit d’entamer le débat démocratique avec les citoyens dès avril 2021

Aujourd’hui, en plénière, le Parlement bruxellois a voté la mise en place de la première commission délibérative, réunissant parlementaires et citoyens. Une avancée importante en termes de participation citoyenne que le groupe Ecolo défend depuis longtemps.

Pour Ecolo, les citoyens doivent pouvoir participer au débat démocratique au sein du Parlement, notamment via les commissions délibératives. Après le choix de la première thématique qui sera débattue avec les citoyens, portant sur les modalités de développement de la 5G à Bruxelles, viendra le tirage au sort des citoyens qui seront invités à y participer.

“Dans notre société toujours plus polarisée, plutôt que d’opter pour une solution verticale sans impliquer les Bruxelloises et Bruxellois, nous prenons le pari de l’horizontalité en choisissant de rassembler des personnes d’horizons variés pour une délibération sur la base d’information équilibrée”, explique Magali Plovie, députée bruxelloise Ecolo et Présidente du Parlement francophone bruxellois, qui est à l’initiative des commissions délibératives.

Ces commissions délibératives sont une première en Belgique et sont devenues un modèle reconnu internationalement pour l’idée d’associer de façon permanente citoyens et parlementaires. Outre la volonté d’inclure tous les Bruxellois, y compris les plus éloignés de la participation, ce processus accorde également beaucoup d’importance au suivi des recommandations formulées par ces commissions délibératives. Des recommandations qui, pour le groupe Ecolo, passent obligatoirement par une véritable réflexion et une bonne information de l’ensemble des participants au débat.

“Si certains estiment que certaines thématiques sont trop techniques pour les citoyens, c’est le retour de la démocratie capacitaire. L’idée derrière la démocratie délibérative est de mettre l’ensemble des participants en capacité de participer aux débats. Au plus le sujet est complexe, au plus le besoin de démocratie délibérative est important, pour arriver à des recommandations plus audacieuses”, conclut Magali Plovie.