Actualités

À la une

Citoyen·ne·s tiré·e·s au sort et parlementaires débattront ensemble au sein du Parlement bruxellois dès 2020

4 décembre 2019
Citoyen·ne·s tiré·e·s au sort et parlementaires débattront ensemble au sein du Parlement bruxellois dès 2020

Les commissions délibératives seront bientôt une réalité à Bruxelles. La Commission spéciale du Règlement du Parlement bruxellois a en effet approuvé le 4 décembre la proposition de modification du règlement, introduite par la députée bruxelloise Ecolo Magali Plovie, visant à instaurer ces commissions composées de parlementaires et de citoyennes et citoyens tirés au sort. Ce dispositif est une innovation démocratique majeure : c’est la première fois qu’une telle initiative est institutionnalisée au sein d’un Parlement. Deux jours plus tard, la même mesure a également été adoptée au Parlement francophone bruxellois. Les modifications ont également été approuvées en séances plénières pour les deux parlements.

« Ces Commissions délibératives sont l’aboutissement de 2 ans de co-construction entre parlementaires, depuis le dépôt de mon texte initial en 2017. Je suis bien sûr ravie de le voir aboutir ici aujourd’hui, avec un consensus important réunissant majorité et plusieurs partis de l’opposition », commente Magali Plovie, députée bruxelloise Ecolo.

Ces commissions délibératives constituent l’une des réponses à la crise de la représentation politique actuelle. Grâce à cette réforme, 1000 personnes pourront désormais proposer au Parlement des sujets de discussion, qui pourront être abordés au sein d’une commission parlementaire réunissant parlementaires et citoyen·ne·s et dont l’objectif sera d’élaborer des recommandations à l’attention du Parlement.

« Ce processus intègre les citoyens et les citoyennes au coeur de la démocratie, depuis le choix des thématiques discutées jusqu’au vote des propositions de recommandations. C’est tout à fait nouveau. Elles sont en effet un premier pas vers un renouvellement de la démocratie et vers des pratiques politiques plus transparentes, éthiques et proches du citoyen », concluent les chefs de groupe écologistes John Pitseys (Ecolo) et Arnaud Verstraeten (Groen).

Comment ça marche ?