Actualités

À la une

Choisir un horizon pour l’après-crise: Ecolo entame le dialogue avec la société civile

17 juillet 2020
Choisir un horizon pour l’après-crise: Ecolo entame le dialogue avec la société civile

Ecolo débute aujourd’hui son processus de dialogue avec la société civile autour de sa proposition d’un nouveau contrat social-écologique. La crise du Coronavirus a en effet bouleversé nos vies, parfois de façon dramatique, et a également montré les forces et les faiblesses de notre société. C’est tout naturellement que ce premier rendez-vous se place sous le signe de la santé, avec des représentant·e·s du secteur et la coprésidente d’Ecolo Rajae Maouane.

Pour les écologistes, il doit y avoir un ‘avant’ et un ‘après’ Coronavirus. Cette crise doit marquer un tournant, notamment dans notre rapport à la santé, à ses professionnel·le·s, à notre environnement, à notre façon de faire tourner l’économie au sens large mais aussi de rendre notre société plus juste et plus inclusive.

Ecolo estime que ce projet et ce redéploiement doivent se construire collectivement, avec les citoyen·ne·s et la société civile, en vue de conclure un nouveau contrat social-écologique, fondé sur cinq piliers : une nouvelle alliance santé-environnement, le redéploiement de notre économie, le renforcement de notre système de soins de santé, le déconfinement de notre démocratie et de nos institutions, et une transition numérique arrimée à la transition écologique.

Ecolo se place, comme à son habitude, du côté des solutions, et de celles et ceux qui proposent des alternatives pour améliorer le quotidien du plus grand nombre. C’est dans cette optique que les Verts entament un processus de consultation de la société civile afin de mettre en débat et enrichir, avec les représentant·e·s du terrain, les propositions formulées pour un contrat social-écologique.

« Ecolo est historiquement un parti-mouvement, qui place le dialogue et la concertation au coeur de son fonctionnement. Il est pour nous évident que les liens entre les politiques et les citoyen·ne·s doivent se resserrer. Au plus fort de la crise, nous avons pu voir la force de la solidarité. C’est elle qui doit guider nos actions. Nous traversons une crise sanitaire. Nous devons éviter qu’elle se double d’une crise sociale et économique. C’est ensemble que nous pourrons redéployer notre société pour la rendre meilleure. C’est tout naturellement que la première rencontre de ce type porte sur les soins de santé, la réforme nécessaire de leur organisation, la revalorisation de la médecine générale et des soins de première ligne. Ces derniers mois ont été un révélateur accéléré des difficultés et des besoins d’un secteur vital. Ensuite, nous poursuivrons dans les prochaines semaines nos rencontres avec divers acteurs de terrain, tous domaines confondus, en vue d’aboutir à des propositions les plus proches possibles des préoccupations et des besoins réels des professionnel·le·s et des citoyen.ne.s », conclut la coprésidente d’Ecolo Rajae Maouane.