Toutes les actualités

Sur proposition d’Ecolo-Groen, le Parlement fédéral demande une mise en commun des moyens de lutte contre le COVID19

Publié le 5 mai 2020
Rédigé par 

Ce mardi, la Commission de la santé à la Chambre a voté, à douze voix pour et 5 abstentions, en faveur de la proposition de résolution déposée par les écologistes et visant à la mise en commun au niveau mondial des données, connaissances et technologies utiles à la prévention, détection et traitement de la pandémie du Covid-19.

Les écologistes se réjouissent de l’issue de ce vote qui s’inscrit dans l’effort commun pour lutter contre le virus qui touche notre pays et le reste du monde. « Après un débat constructif mais vif, la Commission santé a trouvé un accord pour que la Belgique s’inscrive au rang des pays qui veulent promouvoir la collaboration plutôt que la concurrence dans la lutte contre le COVID19. En d’autres mots, ne pas laisser celle-ci à la seule initiative de firmes privées à la recherche de bénéfices immédiats, mais s’assurer qu’elle s’inscrire dans une dynamique de recherche du bien commun », commente Laurence Hennuy, députée fédérale Ecolo/Groen.

« L’entièreté de la population mondiale est affectée par ce virus qui modifie complètement nos modes de vie et met en danger beaucoup d’entre nous. Il nous semble donc normal et salutaire que les pays s’unissent dans la recherche et mettent leurs efforts en commun pour aboutir rapidement à des solutions thérapeutiques et pour que celles-ci soient accessibles aux populations de tous les pays », ajoute-t-elle

La proposition de résolution sera soumise jeudi au vote de la séance plénière de la Chambre de façon à ce qu’elle soit adoptée avant la réunion de l’Organisation Mondiale de la Santé du 19 mai. Les écologistes espèrent que le vote confirmera celui qui a eu lieu ce jour en Commission, donnant un mandat clair aux représentants de la Belgique à l’OMS. « Nous avons répété au début de la pandémie le besoin d’une union contre le virus, ce qui est plus que jamais le cas. L’Union fait la force doit être un slogan national mais doit pouvoir, dans des situations précises, s’étendre au niveau mondial », conclut Laurence Hennuy.

Ce faisant, la Belgique relaie l’appel lancé le 23 mars dernier par le Costa Rica. C’est ce pays qui a pris l’initiative de demander la mise en commun, au niveau mondial, des données, via l’Organisation Mondiale de la Santé, des connaissances et des technologies utiles à la prévention, à la détection et au traitement de la pandémie de COVID-19. Cette initiative, supportée par une trentaine d’ONG internationales, est une étape essentielle pour élargir au maximum la recherche et la production de vaccins et ainsi garantir que la pression financière sur les systèmes de santé dans le monde soit la plus faible possible. Les écologistes se réjouissent que, grâce à leur initiative et au soutien d’une majorité, la Belgique s’inscrire dans cette dynamique indispensable de mise en commun.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Plus d'actualités