Toutes les actualités

Ecolo-Groen contre l’obligation vaccinale et le pass vaccinal et en faveur d’un renforcement de la 1ère ligne

Publié le 9 mars 2022
Rédigé par 

Ce mercredi, la Commission Santé de la Chambre prévoit un débat de clôture sur l’obligation vaccinale et le Covid Safe Ticket. Après qu’Ecolo-Groen ait demandé ce débat avec force, tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui qu’il était nécessaire et qu’il était temps que le Parlement reprenne la main.

Si certains ont reproché que le débat arrivait trop tard, pour Ecolo-Groen, les parlementaires ont justement pu prendre le temps de l’analyse hors urgence. Les conclusions sont dès lors l’occasion de faire le point sur ces échanges et de présenter le positionnement d’Ecolo-Groen pour l’avenir.

Tout d’abord, la mise en place d’une obligation vaccinale, d’un pass vaccinal ou toute autre mesure qui porte atteinte au droit à la vie privée est une question qui doit se régler au Parlement. Le cadre qui serait mis en place doit répondre à tout moment à ces questions : quel est l’objectif de la mesure et est-ce que la mesure, au regard de cet objectif, est pertinente et proportionnelle?

« Aujourd’hui, avec les vaccins actuels, qui ne protègent plus suffisamment contre la transmission du virus, la couverture vaccinale et la très large immunité acquise au sein de la population, l’obligation vaccinale n’est donc pas pertinente, ni pour certaines catégories de personnes, ni en général », explique Laurence Hennuy, députée fédérale Ecolo. Les débats ont également montré que le pass vaccinal (CST 1G) ne passe pas non plus le test de la pertinence et de la proportionnalité. « Pour les écologistes, le pass vaccinal est une politique hypocrite, nous avons toujours été contre cette mesure et nous continuerons à l’être, pour toutes les atteintes aux droits fondamentaux qu’il engendre. »

Mais vu l’avenir incertain et la pression qui existe encore sur nos soins de santé, les autorités ont le devoir de se préparer à une possible sixième vague. La solution préconisée par une majorité d’experts et retenue par Ecolo-Groen, est une approche basée sur la motivation et l’information par les acteurs de la santé, qui vont à la rencontre des personnes qui n’ont plus de contact avec le système des soins de santé et peuvent aborder la question de leur santé et de la vaccination, sans urgence et sans contrainte.

“Concrètement, cela nécessite de développer des équipes multidisciplinaires de santé réparties dans les quartiers pour y favoriser les politiques et actions communautaires. Le gouvernement fédéral doit soutenir cette dynamique via le renforcement du projet community health workers qui permet de coordonner les interventions des acteurs de l’aide sociale et des soins de proximité. Dans ces équipes multidisciplinaires, les rôles complémentaires entre médecins, infirmiers, pharmaciens, travailleurs sociaux et de l’aide à domicile permettront de mettre leurs forces et leur complémentarité en commun pour rencontrer au maximum les besoins, dont les besoins en vaccination”, conclut Laurence Hennuy.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Plus d'actualités