Actualités

Crise sanitaire du coronavirus

Plan fédéral de protection sociale et économique : Ecolo réclame une protection particulière des plus fragiles

20 mars 2020
Plan fédéral de protection sociale et économique : Ecolo réclame une protection particulière des plus fragiles

Le gouvernement fédéral vient d’annoncer de nouvelles mesures pour faire face aux conséquences socio-économiques du Coronavirus. Comme annoncé ces derniers jours, les écologistes soutiendront bien évidemment toujours les mesures positives. Ils demandent cependant qu’une plus grande attention soit accordée aux plus vulnérables, comme l’ont déjà décidé les Régions pour partie.

Plus précisément, les écologistes préconisent notamment un meilleur contrôle des prix, le gel des obligations de recherche d’emploi et de la dégressivité des allocations de chômage afin qu’elles ne diminuent pas encore davantage. Le groupe Ecolo-Groen présentera également dans les prochains jours d’autres propositions dans le cadre du dialogue entre le gouvernement et le Parlement.

« Nous soutiendrons toute bonne mesure pour les salariés, les indépendants et les entreprises. Cette crise exigera de grands efforts en termes de soutien aux familles et à l’économie. Les personnes sans emploi, les personnes en situation de pauvreté, les personnes sans abri ou sans papiers, toutes celles dont la vie est déjà difficile aujourd’hui méritent également toute notre attention. C’est l’appel que nous lançons explicitement au gouvernement fédéral ! », commente Georges Gilkinet, chef de groupe Ecolo à la Chambre.

Pour les Verts, la simplification de la procédure d’accès au chômage temporaire et les 150 euros supplémentaires pour les personnes qui se retrouvent dans cette situation constituent un premier pas en avant. Pour les personnes qui sont déjà sans emploi ou qui l’auront perdu, il sera par contre encore plus difficile de trouver un emploi rapidement. « C’est pourquoi nous pensons qu’il est logique de geler temporairement la dégressivité du chômage. Mais aussi de renforcer les mesures de contrôle des prix, pour éviter que certains profitent de la crise au détriment du plus grand nombre. Ce n’est vraiment pas le moment de laisser les revenus des familles concernées baisser davantage », poursuit Georges Gilkinet.

Lors de la conférence de presse de tout à l’heure, la Première Ministre a également souligné que les employés ne devraient travailler que dans de bonnes conditions de sécurité. Les Verts ne veulent aucune ambiguïté à ce sujet. « Beaucoup de travailleurs nous alertent sur le fait qu’ils doivent encore aller travailler, alors qu’ils pourraient très bien effectuer leurs tâches à partir de chez eux. La protection de la santé de toutes et tous est désormais la chose la plus importante. Il est certain que dans les secteurs non essentiels, aucun risque ne doit être pris. Les entreprises qui ne respectent pas la réglementation doivent être traitées avec la plus grande fermeté », conclut Georges Gilkinet.