Actualités

Coronavirus

La résolution Ecolo-Groen pour soutenir la solidarité européenne votée au Parlement : un signal fort envoyé par la Belgique à l’Union européenne

24 juin 2020
La résolution Ecolo-Groen pour soutenir la solidarité européenne votée au Parlement : un signal fort envoyé par la Belgique à l’Union européenne

À quelques semaines du prochain Conseil extraordinaire des dirigeants européens des 17-18 juillet (pour la première fois, en présence physique), et alors que ces derniers se sont montrés profondément divisés à l’issue du sommet de vendredi dernier, le Parlement fédéral belge vient d’envoyer un signal fort pour la solidarité européenne. En votant pour la résolution Ecolo-Groen, la Belgique se positionne clairement en faveur du Plan de relance de l’Union européenne, du nouveau budget 2021-2027 qui doit venir en aide aux pays les plus touchés par la crise et surtout de l’investissement dans un futur plus vert via le Green Deal.

Coauteur de la résolution, le député fédéral Ecolo Samuel Cogolati se réjouit de ce signal envoyé par le Parlement fédéral : « Il faut arrêter les petits calculs d’apothicaires, court-termistes, qui aboutissent au “chacun pour soi” en Europe. Soyons clairs : si l’Italie ou l’Espagne connaissent de graves problèmes économiques et sociaux suite à la crise du Covid-19, nous serons tous perdants par ricochet au sein du Marché commun. Nous serons au contraire tous gagnants d’une solidarité renforcée, en mutualisant la dette au niveau de l’Union européenne, en révisant les règles budgétaires et en accélérant la transition vers un monde plus vert, plus juste, plus résilient pour les générations futures. »

Au nom des Verts, Georges Gilkinet, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, demande à la Première ministre, Sophie Wilmès, de rejoindre le camp des pionniers de la construction européenne: « Nous n’avons pas assez vu l’Europe durant cette crise, elle doit revenir à l’avant-plan pour nous sauver d’une récession sans précédent. Il est urgent de tourner le dos aux frugaux et de rejoindre définitivement le rang des États qui veulent donner un avenir à l’Europe, de nous rassembler pour construire le monde de demain! », commente Georges Gilkinet.

Plus concrètement, la résolution des écologistes pose des balises claires pour que tous les investissements de la relance européenne soient liés aux objectifs des Accords de Paris sur le climat, au Green Deal européen, au respect de l’État de droit (notamment en Hongrie et Pologne), et à la reconstruction de systèmes de santé et autres services publics forts comme bien communs.

« Parce que encore davantage que le volume de moyens publics engagés dans l’après-Corona, c’est leur juste affectation qui fera la différence et permettra de construire une société plus résiliente pour demain », conclut Georges Gilkinet.