Actualités

Actualité

Ecolo réclame la reprise rapide des enregistrements des demandes d’asile

19 mars 2020
Ecolo réclame la reprise rapide des enregistrements des demandes d’asile

L’Office des étrangers a annoncé la suspension des demandes d’asile en raison de la difficulté de faire respecter la distanciation physique dans des pièces exiguës. S’il est évident que des mesures doivent être prises afin de protéger la santé du personnel et des demandeurs d’asile contre le Coronavirus, il est tout aussi évident que la Belgique doit faire en sorte de respecter ses obligations internationales en matière d’asile et de protection de personnes particulièrement vulnérables.

« La décision prise par l’Office des étrangers de suspendre l’introduction de toute nouvelles demandes d’asile est illégale, et particulièrement problématique et dangereuse. 150 à 200 personnes se rendaient quotidiennement à l’Office des Étrangers afin d’enregistrer leur demande. Cette mesure prise dans le contexte de l’épidémie de Coronavirus entraînera, si elle n’est pas modifiée rapidement, un bouchon similaire à celui connu en 2015 et promet une nouvelle crise humanitaire sur fond de crise sanitaire », commente le député fédéral Ecolo Simon Moutquin.

Ecolo rappelle que le droit d’asile est un droit fondamental auquel notre pays de peut déroger. Les candidats à l’asile qui sont actuellement sur notre territoire ne peuvent subir la double peine de se voir refuser l’accès à ce droit fondamental et par conséquent de se voir priver d’un hébergement dans des conditions sanitaires suffisantes. Cette décision condamne les candidats à l’asile, en ce compris des familles avec enfants, à l’errance, dans un dénuement matériel absolu.

« Face à cette crise, d’innombrables entreprises et services innovent pour permettre de poursuivre leur activité tout en protégeant leur personnel. Nous invitons l’Office des Etrangers à en faire de même et à trouver des solutions alternatives, qui permettent à la fois de rencontrer les objectifs de protection de son personnel et de mise en œuvre de ses missions de service public essentielles », poursuit Simon Moutquin.

Ecolo réclame donc la réouverture la plus rapide possible des enregistrements pour les demandeurs d’asile. « Par ailleurs, des mesures similaires aux décisions prises en France devraient être mises en œuvre pour garantir la sécurité des personnes migrantes et du personnel lié à leur gestion, comme la prolongation des visas, permis et autres titres de séjours, pour éviter l’illégalité des personnes migrantes confinées. Enfin, vu le danger sanitaire qu’entraîne la promiscuité dans les centres de détention et l’impossibilité de procéder à des expulsions en raison de la suspension des vols, la libération des personnes actuellement en centres fermés devrait se poursuivre. C’est la logique même  », conclut Simon Moutquin.