Toutes les actualités

Ecolo-Groen demande à Batopin un service bancaire de proximité et de qualité

Publié le 22 septembre 2021
Rédigé par 

L’alliance des quatre grandes banques dans le cadre du projet Batopin présente aujourd’hui son plan concernant les distributeurs automatiques de billets. Le projet prévoit la réduction de plus de la moitié du nombre de distributeurs automatiques de billets, soit 2.200 d’ici 2025 dans toute la Belgique, rapporte la VRT. Un citoyen pourrait dès lors être amené à parcourir jusqu’à 5 km pour accéder à un guichet automatique Pour Ecolo-Groen, qui déposait l’an passé une proposition de résolution pour une répartition équitable et sociale des distributeurs automatiques de billets en Belgique, cette annonce est inacceptable.

“Si cette norme de 5 km est appliquée aux Pays-Bas, elle n’est pas compatible avec l’aménagement du territoire fragmenté chez nous, en Belgique. La norme devrait être la suivante: au moins un guichet automatique dans chaque zone résidentielle et les zones rurales, quelle que soit la distance entre deux guichets”, explique Nicolas Parent, député fédéral Ecolo.

Autre problème, avec le projet Batopin, les opérations traditionnelles telles que les virements ne seront pas possibles via les simples distributeurs Bancontact, hors agences. Non, celles-ci seront uniquement possibles via les distributeurs automatiques de billets dans les agences bancaires.

“De plus en plus d’agences, où les gens peuvent se rendre pour obtenir de l’aide pour des opérations bancaires de base comme les virements, ferment leurs portes. Le nombre d’agences bancaires a diminué de moitié depuis 2008. Lorsque nous demandons à Febelfin ce qu’elle en pense, la réponse est que malgré toutes ces fermetures, il y a toujours six fois plus d’agences en Belgique qu’aux Pays-Bas. Le message caché est le suivant : “De nombreuses autres succursales fermeront à l’avenir”, s’insurge Nicolas Parent.

Si l’extension de l’offre online offre des services précieux à de nombreux citoyens familiers avec le numérique, Ecolo craint que certains citoyens, souvent plus vulnérables, pâtissent plus que d’autres de cette situation : les personnes âgées, les personnes défavorisées sur le plan numérique ou précarisées. Face au monde numérique et sans service d’assistance téléphonique, ces citoyens seront désormais obligés de payer un supplément pour un service qui, il y a quelques années encore, était évident.

Pour les Verts, les agences bancaires doivent être organisées de la même manière que les guichets automatiques : soit une même agence offrant les mêmes services bancaires physiques aux clients de différentes banques. “Il est important d’assurer un service bancaire de proximité de qualité, comme c’est le cas pour les points de service postal”, conclut Nicolas Parent.

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités