Toutes les actualités

La Pride est et restera une manifestation politique đŸłïžâ€đŸŒˆ

Publié le 17 mai 2023
RĂ©digĂ© par 
Ecolo

Ce samedi 20 mai, c’est la Belgian Pride Ă  Bruxelles. A cette occasion, Ecolo souligne les avancĂ©es juridiques obtenues en faveur des droits des personnes LGBTQIA+. La Pride est un Ă©vĂ©nement qui reste d’abord et avant tout une manifestation politique. Pour Ecolo, la mobilisation reste d’actualitĂ© tant que les droits des personnes LGBTQIA+ ne sont pas acquis. Les rĂ©cents faits de violence nous montrent que lutter pour ces droits restent plus que jamais d’actualitĂ©.

Ecolo est aux cÎtés des organisateurs de la Pride qui ont choisi de défendre un thÚme haut et fort : il faut protéger le droit de manifester #ProtectTheProtest.

Des avancées juridiques à souligner

Sous l’impulsion du travail du secteur associatif et de l’ex-SecrĂ©taire d’Etat Sarah Schlitz, la Belgique a ajoutĂ© des discriminations contre les caractĂ©ristiques sexuelles comme facteurs aggravants dans le Code pĂ©nal l’annĂ©e derniĂšre. Ce travail est poursuivi par la nouvelle SecrĂ©taire d’Etat Marie-Colline Leroy. Il s’agit en effet d’une avancĂ©e majeure qui permet Ă  la Belgique d’ĂȘtre classĂ©e Ă  la 2Ăšme place dans l’évaluation 2023 de la lĂ©gislation et des politiques relatives Ă  la diversitĂ© sexuelle rĂ©alisĂ©e par l’ILGA-Europe (la coupole des organisations LGBTQIA+ europĂ©ennes) dans 49 pays.

Pour Rajae Maouane, co-prĂ©sidente d’Ecolo, “cette avancĂ©e pilotĂ©e par les Ă©cologistes est montrĂ©e en exemple. Nous poursuivons ainsi la tradition belge d’ĂȘtre Ă  la pointe des luttes contre les discriminations LGBTQIA+, aprĂšs avoir adoptĂ© la loi anti-discrimination il y a plus de 20 ans et avoir Ă©tĂ© le 2Ăšme pays au monde Ă  lĂ©galiser le mariage entre des personnes de mĂȘme sexe“.

La nouvelle SecrĂ©taire d’Etat Marie-Colline Leroy entend mettre toute son Ă©nergie pour poursuivre le travail dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ© et continuer la lutte contre toutes les formes de violences Ă  l’encontre des minoritĂ©s sexuelles et de genre au sein du gouvernement Vivaldi.

Une violence accrue envers les personnes LGBTQIA+

NĂ©anmoins, les personnes LGBTQIA+ sont encore quotidiennement victimes de prĂ©jugĂ©s, d’insultes voire mĂȘme de propos haineux. En 2023, UNIA dĂ©nonce une violence prĂ©occupante. La proportion des dossiers concernant de la violence physique Ă  l’Ă©gard de personnes LGBTQIA+ au sein d’UNIA est beaucoup plus Ă©levĂ©e que pour les autres critĂšres de discrimination protĂ©gĂ©s. C’est aussi le pourcentage le plus haut depuis 5 ans.

Les rĂ©cents Ă©vĂ©nements Ă  Seraing et NeuprĂ© oĂč des passages piĂ©ton arc-en-ciel ont Ă©tĂ© vandalisĂ©s Ă  plusieurs reprises ou encore Ă  Genk oĂč des Ă©lĂšves ont crachĂ© sur des drapeaux LGBT le dĂ©montrent encore : la lutte pour les droits des personnes LGBTQIA+ n’est jamais acquise.

Certains combats restent plus que jamais importants, notamment l’urgence d’Ă©tablir un cadre juridique pour protĂ©ger les personnes intersexes ou encore la nĂ©cessitĂ© d’avancer enfin sur l’ouverture du don de sang aux hommes ayant des relations avec d’autres hommes (HSH) en ayant recours Ă  des critĂšres d’exclusion indiffĂ©rents de l’orientation sexuelle.

La nécessité de conserver le caractÚre politique des luttes contre les LGBTIphobies

Pour Ecolo, la lutte contre les discriminations Ă  l’encontre des personnes LGBTQIA+ reste Ă©minemment politique, comme elle l’Ă©tait d’ailleurs Ă  son origine.

Avec le thĂšme “Dancing Queer“, Ecolo et Groen entendent rappeler que les manifestations de la Pride ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es par les travailleur·ses du sexe queer, trans, issu·es des communautĂ©s africaines-amĂ©ricaines, Ă  l’origine des manifestations de Stonewall. Marsha P. Johnson, la figure de proue du mouvement des manifestations de Stonewall et du lancement du mouvement des Prides, femme trans trop souvent effacĂ©e de l’histoire, incarnait le cĂŽtĂ© radicalement politique de la Pride.

Pour Jean-Marc Nollet, co-prĂ©sident d’Ecolo, “outre l’aspect festif, revendiquons une manifestation politique et rĂ©itĂ©rons le besoin de protĂ©ger la Pride en ce qu’elle nous rappelle avec joie et rĂ©sistance qu’il faut encore agir aujourd’hui et demain pour renforcer les droits de toutes les personnes LGBTQIA+”.

Ecolo est le premier parti à avoir participé à la Pride en 1996. Nous continuons chaque année à exiger et à renforcer des droits égaux pour tous·tes. Des événements comme la Belgian Pride nous permettent de nous engager aussi dans la bonne humeur et dans la convivialité !

Au sein de la Vivaldi, les Ă©cologistes continueront Ă  Ă©couter et agrĂ©er les revendications des associations, avec notamment un appel Ă  projets pour crĂ©er des espaces publics plus “safe“.

Nos militant·es et nos Ă©lu·es te mettent rendez-vous sur le char “Dancing Queer” pour danser et militer dans la joie Ă  la Belgian Pride avec Ecolo et Groen.

📍 Au vĂ©lo-bar disco Ecolo-Groen Ă  Bozar, Rue Ravenstein, 1000 Bruxelles

⏰ 13h : Rassemblement / 15h : DĂ©part pour la Pride

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous Ă  la lettre d'info !

Vos questions les plus fréquentes

Consultez la FAQ des idées
Portrait d'une femme portant un masque de protection

Plus d'actualités