Toutes les actualités

Conflit en Syrie : l’appel d'Ecolo au cessez-le-feu et à l'aide humanitaire approuvé à la Chambre

Publié le 10 juin 2020
Rédigé par 
Ecolo

Ecolo-Groen appelait ce mercredi au cessez-le-feu et à des fonds humanitaires supplémentaires pour venir en aide aux régions syriennes dévastées et aux populations décimées par les attaques meurtrières, comme à Idlib, dans l’ouest du pays. Les écologistes se réjouissent de l’adoption de leur résolution en Commission des relations extérieures à la Chambre, d’autant plus à l’heure où le Gouvernement fédéral envisage, avec le soutien parlementaire de l’extrême-droite, de déployer des F-16 belges au-dessus de cette même Syrie, et de ces régions déjà dévastées.

« Le Parlement envoie ici un signal fort pour la paix en Syrie ! Les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par la Syrie de Bachar al-Assad et par la Russie contre des écoles et des hôpitaux à Idlib ne peuvent rester impunis. Il faut mettre fin aux frappes illégales de ces régimes ! La résolution votée aujourd’hui par le Parlement les condamne, exige du gouvernement fédéral des fonds supplémentaires pour sauver les populations civiles et demande à l’ONU de permettre l’acheminement transfrontalier de l’aide humanitaire en Syrie », salue Samuel Cogolati, député fédéral Ecolo et auteur de la résolution.

Si les écologistes regrettent l’intention du Gouvernement fédéral d’envoyer des F-16 en Syrie, qui plus est sans mandat de l’ONU, ils insistent sur l’opportunité qu’offre l’approbation de cette résolution. « La Russie et la Syrie ne peuvent pas impunément continuer à défier la communauté internationale. Les populations civiles syriennes ont été décimées par neuf ans de conflits armés. Des millions de personnes — dont 80% sont des femmes et enfants — ont été contraintes à la fuite. La Belgique et les autres pays européens doivent maintenant leur venir en aide. C’est une question de vie ou de mort pour des millions de Syriennes et de Syriens, mais c’est aussi un pas à poser pour le retour de la paix dans cette région », conclut Samuel Cogolati, en saluant les membres de la Commission des Relations extérieures de la Chambre qui ont apporté leur soutien au texte des écologistes.

 

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Plus d'actualités