Actualités

À la une

Fuites de données personnelles et espions chinois via Alibaba à Liège Airport : pour Ecolo, il faut protéger les libertés fondamentales

7 mai 2021
Fuites de données personnelles et espions chinois via Alibaba à Liège Airport : pour Ecolo, il faut protéger les libertés fondamentales

En réponse aux questions du député fédéral Ecolo, Samuel Cogolati, sur Alibaba et sur base des informations de la Sûreté de l’État, le Ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, estime qu’il est “fort probable que des transferts de données [des clients d’Alibaba aux autorités chinoises] se produisent” et que “Alibaba à Liège pourrait ouvrir des postes au sein de l’entreprise à des agents de renseignement chinois” avec “accès aux zones sensibles et sécurisées de l’aéroport”.

Pour Samuel Cogolati, “il est hors de question que la manière très autoritaire dont la Chine surveille ses citoyens s’importe chez nous. Nous devons refuser que Liège devienne un pion de la stratégie d’expansion et de domination de la Chine. Il faut bien se rendre compte qu’Alibaba n’est pas un simple opérateur privé, mais un agent du Parti communiste chinois, aux ordres du régime”, poursuit le député. “Nous devons nous ré-approprier le contrôle sur ces mastodontes du numérique et screener ces investissements chinois, sans naïveté. Il faut ouvrir les yeux, garantir notre sécurité et protéger les données personnelles des citoyens belges.”

De son côté, le député régional Ecolo, Olivier Bierin, interrogera le Ministre des Aéroports, Jean-Luc Crucke, ce lundi au Parlement wallon, sur l’implication d’Alibaba dans la gestion des opérations de l’aéroport de Liège.