Actualités

Actualité

Feux de forêt en Amazonie: les députés Ecolo rencontrent et alertent l’ambassadeur du Brésil

Feux de forêt en Amazonie: les députés Ecolo rencontrent et alertent l’ambassadeur du Brésil

Les députés fédéraux Ecolo Séverine de Laveleye, Samuel Cogolati et le député fédéral Groen Wouter De Vriendt ont été reçus, à leur demande, par l’ambassadeur de la République Fédérative du Brésil en Belgique ce mardi 17 septembre. 

Cette rencontre, qui a duré plus d’une heure, s’inscrit dans le contexte alarmant des feux de forêt en Amazonie. Il visait à convaincre, par l’intermédiaire de l’ambassadeur brésilien en Belgique, le gouvernement de Bolsonaro à respecter ses engagements dans le cadre de l’Accord de Paris. « Pour les écologistes, il est hors de question d’abandonner l’un des principaux régulateurs du climat et viviers de la biodiversité de la planète au président Bolsonaro », commente le député fédéral Ecolo Samuel Cogolati. « La planète brûle. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés comme députés. Il s’agit de la plus grande forêt du monde. Elle capte pas moins de 10% du CO² mondial et libère de l’oxygène indispensable à la vie sur Terre. »

Les Verts rappellent que la déforestation est à l’origine d’incendies de plus en plus fréquents et répandus au Brésil, et soulignent que ces incendies augmentent la quantité de CO² dans l’atmosphère et accentuent le dérèglement climatique.

« Il s’agit aussi de protéger les droits des populations indigènes en conformité avec la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et les conventions internationales sur les droits humains, et de lancer une campagne de contrôle et de prévention de la déforestation de l’Amazonie, » complète Séverine de Laveleye, qui souligne que l’ambassadeur s’est montré ouvert et transparent sur cette question qui préoccupe gravement la population brésilienne.

Notons que la Belgique représente 8,8% des importations des produits brésiliens dans l’Union européenne, faisant de notre pays le 6e importateur de l’UE.

Séverine de Laveleye va déposer, au nom du groupe Écolo-Groen, une résolution à la Chambre pour réclamer un plan d’action pour mettre fin aux feux de forêt en Amazonie et suspendre les discussions relatives au Traité Mercosur, en l’attente d’un véritable changement de cap des autorités brésiliennes.

«C’est notre rôle de députés de nous assurer que le commerce avec le Brésil intègre les normes les plus strictes pour le respect de l’environnement et de la biodiversité », concluent Séverine de Laveleye et Samuel Cogolati.