Actualités

À la une

Ecolo soutient les journées du matrimoine à Bruxelles

26 janvier 2021
Ecolo soutient les journées du matrimoine à Bruxelles

Aujourd’hui, la Commission Égalité du Parlement bruxellois a voté à l’unanimité le soutien à l’établissement et à la pérennisation des journées du matrimoine en Région bruxelloise. L’occasion pour le groupe Ecolo de mettre toute la lumière sur la contribution des femmes à notre Région et à son Histoire.

Dans les rues de la capitale, nombreuses sont les traces de ceux qui ont fait Bruxelles. Mais peu des hommages que l’on voit apparaître au détour d’une rue ou sur une statue ciblent des femmes. Face à ce constat et depuis 2019, Bruxelles accueille les journées du matrimoine qui mettent en valeur l’héritage de celles qui ont également fait la ville, en proposant notamment des visites guidées sur le thème du matrimoine matériel et immatériel. Il était dès lors temps de pérenniser la démarche.

“Notre volonté est de prévoir des appels à projets spécifiques pour encourager les initiatives et soutenir financièrement les associations contribuant au développement des journées du matrimoine. À terme, la Région pourrait être à l’initiative, mais pas sans une collaboration étroite avec les associations”, explique Margaux De Ré, députée bruxelloise. “Venant de la société civile, active dans le champ de l’urbanisme, je suis particulièrement heureuse que ces initiatives trouvent un soutien des pouvoirs publics car elles constituent un outil pour rendre la ville plus inclusive”, ajoute Isabelle Pauthier, députée bruxelloise.

Parmi ces associations qui oeuvrent à la promotion des journées du matrimoine, il y a l’association “L’Architecture qui Dégenre” et l’ASBL “L’Ilot” qui, via le matrimoine, lutte contre la sous représentation des femmes dans les métiers techniques tels que l’architecture, les inégalités dans le monde de la culture et l’espace public.

“Pour ce faire, il faut soutenir les recherches scientifiques sur le matrimoine bruxellois et renforcer l’expertise des services publics en matière de matrimoine via, notamment, la mise en place de formations des administrations à la question du genre. C’est une dynamique à installer, qui aura un impact à long terme sur notre Région”, ajoute Margaux De Ré.

Pour le groupe Ecolo, il est important de rendre hommage aux femmes, à toutes les femmes, mais aussi d’oeuvrer à plus d’égalité aujourd’hui, en permettant aux places et aux rues de garder la trace de celles qui les ont aussi construites. Et de permettre aux femmes qui traversent ces places et ces rues aujourd’hui d’y trouver … leur place !