Toutes les actualités

Ecolo veut rendre le commerce de restes humains illégal

Publié le 30 novembre 2022

Ecolo prend acte du fait que l’Hôtel de ventes Vanderkindere a retiré de la vente publique trois crânes humains datant de la période de l’Etat indépendant du Congo (1885-1908). Ce revirement de situation fait suite à la pression d’associations, alors que nous sommes en plein débat sur notre passé colonial à la Chambre.

“Il m’est inconcevable que le commerce des restes humains soit légal aujourd’hui en Belgique. Les dépouilles, également celles des personnes tuées pendant la période coloniale, ont droit au respect absolu. On ne vend pas des cadavres. Ça doit changer”, réagit la co-présidente Rajae Maouane.
“C’est une difficulté que nous avons identifiée pendant la commission spéciale : nous n’avons que très peu de levier sur les collections privées”, ajoute le député Guillaume Defossé.
Dans le cadre de la Commission passé colonial, Ecolo a proposé d’offrir un soutien aux collectionneurs privés qui souhaitent s’inscrire dans une démarche de restitution. Cette proposition se retrouve désormais parmi les recommandations faites par le Président de la Commission, Wouter De Vriendt, qu’il reste à approuver.

Des idées à l'action

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à la lettre d'info !

Plus d'actualités