Les moments forts d’Ecolo

Affiche de la campagne de 1999

Petit parcours historique ...

En savoir plus

URL de partage :

+ -
Niveau 3

Des 4 députés fédéraux obtenus en 1981 aux 12 membres actuels du groupe ECOLO-GROEN ! à la Chambre, il y a plus que des chiffres ... Petit parcours de l’historique d’un parti bien enraciné.

+ -
Niveau 4

Fondation et premiers pas

- 1976 : fondation des Amis de la Terre – Belgique. Premières listes lors des communales, dont « Combat pour l’Ecologie et l’Autogestion » à Namur.
- 1977 : première participation de listes « Wallonie – Ecologie » aux élections législatives dans 8 arrondissements, une liste en Flandre (Anvers) & une à Bruxelles.
- 1979 : élections européennes : succès de la liste « Europe – Ecologie » : 5%.
- 1980 : 8 et 23 mars : assemblées fondatrices d’Ecolo (Hélécine-Huy)

Premiers élus

- 1981 : élections législatives : 6,1 % en W et 2,2 % à Bxl : entrée d’Ecolo et d’Agalev au Parlement belge (4 députés & 5 sénateurs) : c’est une première européenne. Entrée également dans les conseils provinciaux.
- 1982 : élections communales : 75 conseillers élus. Ecolo entre en majorité à Liège (83–88).
- 1983 : création du centre d’Etudes et de Formation en Ecologie, le CEFE.
- 1984 : premier Congrès des Verts Européens à Liège. Elections européennes : avec près de 10%, Ecolo obtient un député européen.

Le parti se consolide

- 1985 : juillet : adoption de la déclaration de Péruwelz/Louvain-La-Neuve exprimant les principes fondamentaux du mouvement Ecolo.
- 1991 : élections législatives : 13,6% en W et 7,1% à Bxl : Ecolo double son score et quadruple le nombre de ses parlementaires.
- 1994 : Pour la première fois, élection d’un Secrétariat Fédéral restreint, professionnel et en équipe : J. Morael, I. Durant et D. Josse.
- 1995 : Mai : élections législatives. Résultats décevants, perte moyenne de 3% (à 10, 3%) en Wallonie et d’un peu moins de 1 % (à 6,5%) à Bruxelles.

1999 : élections historiques et participations fédérale et régionale

- 1999 : élections européennes, législatives et régionales victorieuses. Participation aux majorités fédérale, wallonne, germanophone et de la communauté française avec les socialistes et les libéraux. Ecolo a 7 Ministres : I. Durant, O. Deleuze, J. Daras, T. Detienne, N. Maréchal,J-M. Nollet et H. Niesen. Novembre : élection d’un nouveau Secrétariat Fédéral : P. Defeyt, J. Baudouin et B. Ernst.
- 2000 : Ecolo fête ses 20 ans ! et achète le bâtiment Kegeljan pour y installer son nouveau siège à Namur
- 2001 : Olivier Deleuze, négociateur pour l’UE, obtient le sauvetage du protocole de Kyoto à Bonn
- 2002 : mars : la Belgique vote la loi sur la sortie du nucléaire. Juin : élection d’un nouveau Sécrétariat Fédéral : P. Defeyt, E. Huytebroeck et M. Hordies. Septembre : Ecolo signe les convergences de gauche avec le PS.

Revers électoral et début d’une reconquête

- 2003 : Ecolo quitte le gouvernement fédéral à 15 jours des élections (crise des vols de nuits). Mai : défaite aux élections fédérales. Maintien dans les majorités wallonne et communautaire. Juillet : élection d’un nouveau Secrétariat Fédéral : J-M. Javaux, E. Huytebroeck et C. Brouir. Création d’Ecolo j.
- 2004 : juin : élections régionales, communautaires et européennes. Ecolo sort des majorités wallonnes et communautaires mais entre dans la majorité de la Région bruxelloise avec le PS, le cdH, SP.a-Spirit, VLD-Vivant, CD&V-NVA. E. Huytebroeck devient Ministre de l’Environnement, Energie, du Tourisme et de l’aide aux personnes. Juillet : I. Durant remplace E. Huytebroeck au Secrétariat Fédéral. Décembre : pour ses 21 ans, le CEFE devient etopia, centre d’animation et de recherche en écologie politique.
- 2005 : Ecolo et étopia fêtent l’entrée en vigueur du protocole de Kyoto, une fête qui deviendra annuelle. Avril : étopia organise la première édition des Rencontres des Nouveaux Mondes. Ecolo à 25 ans !

Ecolo consolide son ancrage local et ses relations avec GROEN !, les Verts flamands

- 2006 : octobre : élections communales et provinciales. Rebond par rapport aux élections de 2003 et 2004. Ecolo entre dans 34 majorités communales avec 72 bourgmestres et échevins et, pour la première fois, dans une majorité provinciale (avec le MR en Brabant wallon) et compte deux Députés provinciaux.
- 2007 : élections législatives. Ecolo double sa représentation au Parlement (de 4 à 8 représentants) et remporte 2 sièges de sénateurs élus directement. Groen ! remporte quant à lui 4 sièges à la Chambre et 1 au Sénat. Les verts (Ecolo et Groen !) forment un groupe commun de 12 députés à la Chambre.
- 2009 : élections régionales. Ecolo voit son score doublé par rapport à 2004 et devient 3e parti francophone devant le Cdh. Juin : une alliance Ecolo-PS-Cdh est négociée. Juillet : accord voté à l’AG, c’est donc l’Olivier qui prend la tête en Région wallonne, à Bruxelles et à la Communauté française
- 2010 : élections législatives anticipées suite à la chute du gouvernement. Ecolo maintient ses 8 sièges à la Chambre et ses 2 sièges au Sénat, et forme un groupe commun avec les 4 députés et les 2 sénateurs de Groen !

- Etape suivante : Le Parti Vert Européen : un parti avant-gardiste

Haut de page

Chargement