Actualités

À la une

PAD: pour Ecolo, il faut donner le temps à chacun d’analyser les différents projets dans les meilleures conditions possibles

5 juillet 2021
PAD: pour Ecolo, il faut donner le temps à chacun d’analyser les différents projets dans les meilleures conditions possibles

Le Gouvernement bruxellois a approuvé récemment les nouvelles versions des projets de Plans d’Aménagement Directeurs (PAD) Josaphat et Mediapark. Ces grands projets urbains seront présentés et soumis à une nouvelle enquête publique, probablement en septembre, tandis que la première version du projet de PAD Midi arrive dans le débat public. Pour Ecolo, il est fondamental que tout un chacun ait le temps d’analyser les différents projets.

Le principe même des enquêtes publiques en Urbanisme suppose que “quiconque peut demander à être entendu”. Pas seulement les riverains même si, bien entendu, ils sont les premiers concernés, mais aussi les associations et tou.te.s les Bruxellois.e.s intéressé.e.s par le développement de la ville. Pour Ecolo, il est important que les citoyen.ne.s, associations et parties prenantes s’emparent de ces projets et puissent donner leur avis dans la sérénité.

Ainsi, la députée Ecolo, Isabelle Pauthier, rappelle que « si impliquer les habitants dans la construction de la ville semble être aujourd’hui une évidence, dans la pratique, un certain nombre de freins à la participation persistent. À charge des responsables politiques de tout mettre en oeuvre pour limiter ceux-ci ».

Dans le viseur de l’écologiste, les enquêtes publiques simultanées. En effet, dans le cadre du processus d’élaboration des projets PAD, la Région a fait le choix en 2019 de soumettre les différents projets de PAD par vagues successives, faisant ainsi se chevaucher plusieurs enquêtes publiques. Ainsi, les projets de PAD Gare de l’Ouest et Mediapark ont été soumis simultanément à l’enquête publique du 20 février au 29 avril 2019. Idem pour les PAD Josaphat et Hermann-Debroux qui furent tous deux en enquête publique du 3 octobre au 2 décembre 2019, presque en même temps que le projet de PAD Loi et ses milliers de pages soumises à enquête publique du 7 octobre au 5 décembre 2019. Une situation problématique puisque chaque projet se compose de plusieurs dizaines de fichiers à lire et analyser. La Commission Régionale de Développement (CRD), elle-même, soulignait dans ses avis la difficulté rencontrée par ses équipes pour procéder à des analyses simultanées et ce, de manière successive.

Pour Ecolo, il est fondamental que les citoyen.ne.s, les associations, mais également les instances régionales puissent prendre le temps d’analyser les différents projets dans les meilleures conditions possibles. « Nous devons être dans le dialogue et à l’écoute, c’est seulement comme cela que nous parviendrons à construire la ville de demain », conclut Isabelle Pauthier.