Actualités

À la une

PAD Mediapark : après enquête publique, la sauvegarde du bois Georgin

23 juin 2021
PAD Mediapark : après enquête publique, la sauvegarde du bois Georgin

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé, sur proposition du Ministre-Président, les modifications proposées suite à l’enquête publique de 2019 concernant le projet de Plan d’Aménagement Directeur Mediapark, situé près du site de la RTBF et de la VRT.

Principal acquis de la seconde mouture de ce PAD : la sauvegarde du bois Georgin! En effet, parmi les points soumis à l’enquête publique, trois complexes immobiliers initialement prévus dans le bois Georgin, qui ne seront finalement pas construits. La densité globale et certains gabarits ont également été révisés. Et le tracé du tram sera, quant à lui, inscrit dans le nouveau projet de plan.

D’une superficie de 5 hectares, situé à l’arrière du site de la RTBF et de la VRT, le bois Georgin a la particularité d’avoir évolué de manière relativement autonome, sans intervention humaine, depuis son intégration en 1962 dans le complexe audiovisuel. Il présente donc une biodiversité spécifique et particulièrement précieuse, notamment avec des lérots, une espèce protégée.

Une bonne nouvelle pour Ecolo qui demande depuis le début de la législature la préservation de cette “forêt spontanée” et la protection de la biodiversité exceptionnelle du site. La députée Ecolo, Isabelle Pauthier, se réjouit du choix du Gouvernement « qui, par cette décision, montre qu’il est à l’écoute des besoins des habitants et des collectifs citoyens, fortement mobilisés dans la préservation de cet écrin de verdure ».

Le PAD Mediapark permettra d’ouvrir un espace jusqu’ici fermé au public et de développer un nouveau quartier urbain mixte dans cette partie de la ville jusqu’ici pénalisée par les infrastructures routières. À terme, l’entrée de la E40 sera aménagée en parkway et ce nouveau quartier procurera également aux riverains de nouveaux équipements et activités.

Ce projet amendé sera soumis à une deuxième enquête publique cet automne. De nouvelles séances participatives seront organisées pour les Bruxellois·e·s·. Il importe, en effet, que le projet de ville soit partagé avec les riverain.e.s et associations.