Actualités

Presse

Le pictogramme S3A, plus d’accessibilité pour les personnes handicapées intellectuelles

3 décembre 2020
Le pictogramme S3A, plus d’accessibilité pour les personnes handicapées intellectuelles

En cette période de crise sanitaire, l’accès aux soins de santé n’est pas toujours chose aisée pour les personnes en situation de handicap intellectuel. Pour le député bruxellois Ecolo, Ahmed Mouhssin, l’inclusion des personnes handicapées constitue une priorité.

“Concernant l’accès aux soins de santé, différents problèmes ont été pointés du doigt par l’ASBL Inclusion: peur de la consultation, manque de sensibilisation des bénévoles et du corps médical au handicap intellectuel, fléchages compliqués, difficulté d’identifier les services,… Autant de facteurs sur lesquels il est important d’agir”, souligne Ahmed Mouhssin.

Face à ce constat, l’ASBL Inclusion avance différentes pistes de solutions. Parmi celles-ci, l’utilisation du pictogramme S3A, pour l’accueil, l’accompagnement et l’accessibilité d’un lieu. Une démarche qui témoigne de l’engagement d’un établissement à accueillir les personnes handicapées intellectuelles et qui signale à celles-ci les structures qui leur sont accessibles grâce à la mise en œuvre de moyens techniques et humains.

“Il est important que le plus grand nombre d’institutions de la santé bruxelloises affichent ce pictogramme, en priorité les maisons médicales agréés”, conclut le député bruxellois.

Le Ministre de la Santé, Alain Maron, assure que les maisons médicales offrent un service de qualité à l’ensemble des citoyens et encourage celles-ci à utiliser le pictogramme S3A pour toujours plus d’inclusivité.