Actualités

Actualité

Budget wallon : la transition comme mot d’ordre

19 décembre 2019
Budget wallon : la transition comme mot d’ordre

Quatre mois après les élections, le Parlement de Wallonie a voté aujourd’hui le premier budget proposé par le nouveau Gouvernement wallon. Ecolo tient à saluer ce budget qui a pour ligne directrice un seul mot : la transition.

Ecolo entend mettre en relief plusieurs évolutions fortes et réjouissantes.

1. Transports en commun

Après avoir été définancé lors de la législature précédente, provoquant ainsi un manque à gagner de 94 millions €, le budget alloué au groupe TEC bénéficiera, en plus du rétablissement de l’indexation + 1 %, d’une augmentation considérable de ses moyens, destinés notamment au développement de l’offre, au verdissement de la flotte et à la gratuité progressive des transports en commun, pour un total de 70 millions €.

2. Climat et énergie

Un budget de 112,5 millions € sera alloué à partir de 2020 à l’Alliance Emploi Environnement Isolation qui se retrouve donc relancée dans le cadre du Plan de Transition. Les primes Énergie se verront également augmentées de 10 millions €, soit près de 20 %. Le Fonds Kyoto est, lui, augmenté de 12 millions € et s’élève donc maintenant à 111 millions € investis dans la lutte contre le dérèglement climatique. Le Plan de transition prévoit aussi des moyens pour l’isolation des infrastructures sportives (10 millions €) et pour la transition énergétique (50 millions €).

3. Biodiversité

Les moyens pour la biodiversité seront quasiment doublés, passant de 4,2 à 7,5 millions € en 2020. Ce budget sera destiné à la plantation de haies et d’arbres ainsi qu’au développement et à l’entretien des aires protégées (réserves naturelles, zones humides d’intérêt biologique, réserves forestières, …).

4. Fonds budgétaires et protection de l’eau

Les fonds budgétaires faisaient l’objet d’un prélèvement croissant au bénéfice du budget général, pour atteindre 94,2 millions € en 2019. Ecolo l’avait dénoncé l’an dernier, sur base des observations de la Cour des comptes. Le Gouvernement a effectué un mouvement inverse en réduisant fortement ce prélèvement, à 19,2 millions €.

Dans ce cadre, le Fonds de protection de l’environnement connaît une évolution spectaculaire : 100 % de ses recettes 2020 seront affectés à son objet, la politique de l’eau, soit 75,6 millions €, contre une moitié l’an dernier. Il s’agit ici d’une action concrète destinée à répondre à la directive-cadre sur l’eau qui prévoit l’amélioration de la qualité de nos eaux et le bon état des masses d’eau à atteindre d’ici 2027.

5. Logement

Dans le cadre d’une indispensable transition sociale, l’offre de logements publics sera augmentée grâce à la réhabilitation de logements publics inoccupés (+ 14 millions €) et la création de nouveaux logements publics (+ 19 millions €). « D’autres mesures, telles que la montée en puissance des agences immobilières sociales, le lancement de l’allocation loyer, l’équipement de zones ‘habitat permanent’ et le plan de rénovation des logements sociaux sont autant de points qui s’inscrivent dans cette volonté de transition sociale » déclare Stéphane Hazée, chef de groupe Ecolo.

6. Emploi, transition économique et commerce de proximité

Le Gouvernement wallon a montré une volonté de soutenir le commerce de proximité dans les centre-villes. Un plan global Horizon – Proximité sera établi en concertation avec les acteurs de terrain pour soutenir les commerces et artisans et la redynamisation commerciale des centres-villes (+ 3 millions €).

Au-delà, il faut également relever la volonté d’apaisement du Gouvernement dans le secteur APE, autant que ses initiatives pour le développement de la formation et ses ambitions pour la réactivation des friches industrielles.

« Ce premier budget constitue la première étape vers une transition nécessaire pour la Wallonie », déclare Stéphane Hazée. « Nous sommes tout à fait conscients de la difficulté du contexte dans lequel nous vivons : les défis sont immenses, la législature précédente laisse derrière elle un déficit de 334 millions € et les recettes sont en baisse en 2020. Dans ce contexte, le Gouvernement wallon a défini une trajectoire raisonnable vers un retour à l’équilibre d’ici 2024. Il a fait le choix de la relance des investissements publics. Cette appréciation positive ne signifie pas que tout va bien et nous avons en toute hypothèse beaucoup de travail devant nous. Mais ce budget démontre la volonté politique d’avancer dans cette transition », conclut-il.