Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Appliquer le principe « pollueur – payeur » aux entreprises

Appliquer le principe du pollueur-payeur afin de faire supporter les frais des mesures de prévention, de réduction et de lutte contre les dégradations environnementales par ceux qui les ont causées.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Simplifier le paysage des institutions belges et diminuer le nombre de parlementaires

Simplifier le paysage institutionnel en supprimant les Provinces, le Sénat, la Cocof et la Cocom et en réduisant le nombre de députés au Parlement bruxellois et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Plus de trains et de bus et plus de gratuité ciblée dans les transports publics

Amplifier les investissements massifs dans l’offre ferroviaire afin d’aboutir au minimum à 4 trains/h de et vers les grandes villes et 2 trains/h sur le reste du réseau. Étendre la gratuité ciblée des transports en commun. en commençant par l’extension à la SNCB des mesures mises en œuvre à la STIB et dans les TEC pour les jeunes et les bénéficiaires du statut BIM.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur et en assurer l’accessibilité financière par le renforcement du mécanisme de bourses d’étude.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Mettre en place le décumul intégral

Généraliser le décumul intégral des mandats.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Offrir une école vraiment gratuite à toutes et tous

Continuer à rendre plus effective la gratuité de l’enseignement obligatoire en supprimant les droits de chaises, en encadrant les coûts de l’extra-scolaire et en prévoyant une compensation financière pour les écoles afin de couvrir les frais de matériels ou d'activités à charges des élèves.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Faire contribuer les gros patrimoines et les spéculateurs

Taxer les gros patrimoines et les plus-values réalisées sur les reventes d'actions.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

1000 km de pistes cyclables et un entretien vélo gratuit par an

Soutenir l’utilisation du vélo et le développement des infrastructures cyclables en offrant un entretien gratuit par an et en garantissant un investissement public de 50 €/an/habitant, ce qui permettra de programmer d’ici 2030 1.000 km d'infrastructures cyclables sécurisées supplémentaires en Wallonie et 100 km à Bruxelles.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences, notamment sexistes et sexuelles.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Un espace vert à 300 mètres de chez soi

Mettre en œuvre une stratégie 300/30/3 (un espace vert à 300 m, 30 % du territoire protégé et couvert de vert et 3 arbres à portée de vue de chez soi) afin d’en finir avec la bétonisation à outrance et de végétaliser massivement l’espace public et privé tout en protégeant réglementairement un maillage vert, bleu et noir étoilé.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

Accélérer le déploiement de l’économie circulaire, en développant l’éco-conception, la réparabilité et la réutilisation des biens ; en interdisant les produits plastiques à usage unique et en instaurant un taux de TVA préférentiel sur les matériaux de construction recyclés et bio-sourcés.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

« Investir l’avenir » : 15 milliards pour accélérer la transition

Réaliser un programme de 15 milliards d’euros d’investissements publics d’ici 2030 afin d’amplifier et accélérer la transition et de faire du choix écologique le choix le plus évident : moins cher, plus facile, plus accessible et plus valorisant.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir un accès physique à tous les services de la vie quotidienne et un accès universel à la médecine générale et aux soins préventifs en sortant de la logique du contingentement et quotas INAMI.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Donner accès à une énergie abordable à chacun et chacune en élargissant le tarif social

Élargir le tarif social énergie pour donner accès à chacun et et chacun à une énergie à un prix abordable.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Augmenter les bas et moyens salaires jusqu’à 300 euros net/mois

Augmenter les bas et moyens revenus en mettant en place un crédit d’impôt solidaire permettant d’augmenter le salaire jusqu’à 300 euros net par mois.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Créer une assemblée citoyenne tirée au sort à la place du Sénat

Mettre en place par tirage au sort une assemblée citoyenne délibérative permanente dont la compétence couvrirait tous les niveaux de pouvoir.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+ et renforcer la formation, la sensibilisation et l’accompagnement des professionnel·le·s de tous les milieux de vie à la pluralité des orientations sexuelles et affectives, des identités et expressions de genre.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Soutenir les artistes pour une culture proche des gens

Soutenir les artistes et poursuivre le développement de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire pour assurer une culture de proximité.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Consacrer 0,7 % du Revenu national brut à l’Aide au développement

Atteindre avant fin 2030 l’objectif des 0,7 % du RNB consacrés à l’Aide publique au développement.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Refinancer la justice

Refinancer la justice, créer des chambres et sections de l’environnement, augmenter les moyens de lutte contre la délinquance financière et assurer l’égalité de toutes et tous devant la justice.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Introduire le référendum dans la Constitution

Introduire dans la Constitution la possibilité d’organiser des référendums (et des référendums préférentiels) décisionnels.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Supprimer la règle de l’unanimité au conseil des ministres de l’Union européenne

Supprimer la règle de l’unanimité au sein du Conseil de l’UE, avec maintien des garanties de non régression pour les droits sociaux et environnementaux.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation de qualité, locale et durable

Rendre accessible à toutes et tous l'alimentation bio, en développant et soutenant le secteur et en supprimant la TVA sur les produits bio locaux, de telle sorte que l’objectif de 30 % de consommation bio soit atteint en 2030.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions (direction des entreprises privées et publiques, instances politiques, etc.) en assurant une mixité de minimum 40 % dans les conseils de direction des grandes entreprises.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Inscrire le bien-être animal dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le bien-être animal et la reconnaissance de l’animal comme un être sensible.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Renforcer les pouvoirs du fédéral

Renforcer la capacité d’action du fédéral en lui octroyant un rôle de moteur d’un fédéralisme de coopération et d’arbitre en dernier ressort.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Élargir le droit de vote

Étendre le droit de vote des jeunes de plus de 16 ans, des Belges à l’étranger et des étranger·e·s résidant en Belgique depuis 5 ans.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Réduire la rémunération des parlementaires et ministres

Réduire de 30 % la rémunération des parlementaires et des ministres, et plafonner la rémunération totale des élus à 100 % de cette indemnité revue à la baisse.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Assurer l’égalité effective de revenus entre les femmes et les hommes

Assurer l’égalité de revenus entre les femmes et les hommes, en individualisant les droits et en luttant contre les temps partiels subis, les écarts salariaux et les inégalités de pension que subissent encore trop souvent les femmes.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Consolider la vitalité associative

Consolider le secteur de l’éducation permanente et la vitalité des associations.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Inscrire le respect des limites planétaires dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le respect des limites planétaire et adopter une loi Climat-Biodiversité qui ancre dans le droit belge nos engagements climatiques et de biodiversité.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Supprimer le statut de cohabitant·e

Mettre en œuvre l’individualisation des droits en supprimant le statut de cohabitant·e.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Soutenir les organisations de jeunesse et les centres de jeunes

Soutenir toutes les organisations de jeunesse et centres de jeunes qui favorisent la citoyenneté et garantir la prise en compte de la parole des jeunes et leur participation dans les décisions qui les concernent.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Garantir l’emploi des travailleurs en transition

Sécuriser les parcours en offrant formation et « garantie emploi » aux travailleurs en transition.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Rejeter le Mercosur et défendre un commerce international juste

Œuvrer à un commerce international plus juste et plus respectueux des droits humains comme de l’environnement et dès lors s’opposer aux traités comme le Mercosur.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Renforcer l’éducation numérique à tous les âges

Renforcer l’éducation numérique dans les écoles et auprès des publics fragilisés en développant et en élargissant les missions des Espaces Publics Numériques (EPN).

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Encourager la pratique des sports

Encourager la pratique sportive pour tous les publics, en renforçant les initiatives de découverte et d’initiation et en assurant un accès à des infrastructures de qualité, à un prix abordable via la généralisation des chèques-sport, la mise en œuvre d’un nouveau plan piscines et le développement d’infrastructures permettant le sport de rue.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

L’impact du dérèglement climatique se fait sentir partout autour du globe et touche au premier rang les plus vulnérables et les populations du Sud. Dans ce contexte, il est donc indispensable de reconnaître un statut spécifique aux réfugié·es climatiques au niveau national et international, et d’agir pour leur protection, sous l’égide de l’ONU.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

100 % énergies renouvelables avant 2050

Atteindre une consommation 100 % énergies renouvelables avant 2050, avec une étape intermédiaire de minimum 30 % en 2030.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Assurer un accueil digne des migrant·es et régulariser les travailleur·ses sans papiers

Assurer en toutes circonstances un accueil digne des migrants et régulariser les travailleurs sans papiers tout en leur facilitant l’accès aux métiers en pénurie et en déliant leur titre de séjour de l’employeur initial.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Garantir un logement de qualité pour toutes et tous

Garantir l’accès à un logement de qualité pour toutes et tous en augmentant le nombre de logements publics, en développant les AIS et en pérennisant l’allocation loyer.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Isoler les maisons quartier par quartier

Développer l’isolation et la rénovation énergétique en créant des quartiers « zéro passoire énergétique » dans le cadre d’une alliance emploi – environnement « isolation », et compléter ce dispositif en installant un tiers-investisseur public accessible pour chaque particulier·e ayant besoin de faire préfinancer ses travaux d’isolation par des prêts à taux zéro.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Permettre à chacune et chacun de déposer un texte de loi au Parlement

Permettre aux citoyen·ne·s de déposer des propositions de loi, décret et ordonnance.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Étendre progressivement le congé de naissance à 15 semaines, soit la même durée que le congé de maternité.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Faire de l’enseignement qualifiant un choix positif

Lutter aux côtés des enseignants contre la relégation en repensant l’orientation et l’école de l’après tronc-commun en faisant de l’enseignement qualifiant un choix positif et émancipateur et en renforçant le dynamisme des filières d’enseignement en alternance.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Déployer des « territoires zéro chômeurs »

Définir 25 « territoires zéro chômeurs de longue durée » supplémentaires. C'est un projet qui rassemble l’ensemble des acteurs et autorités publiques sur un territoire donné, afin d’offrir un emploi à tout demandeur ou demandeuse d’emploi qui le souhaite.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Ouvrir 5 000 places de plus dans les crèches

Créer 5 000 places supplémentaires d’accueil de la petite enfance pour garantir un accès effectif à un accueil de qualité à tous les enfants, en particulier les enfants en situation de pauvreté et les familles monoparentales.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Défendre des espaces sans publicité et renforcer l’éducation aux médias

Renforcer la place de l’éducation aux médias en donnant accès à tous·tes les élèves en fin de secondaire à un abonnement numérique d’un média de presse écrite et défendre des espaces sans publicité, en supprimant totalement la publicité sur la RTBF d’ici 10 ans.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap

Élaborer et concrétiser dans chaque Région un plan d’action pour renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Corriger la loi de 1996 sur la « compétitivité » pour redonner des marges de négociation salariale, rétablir le caractère indicatif de la « norme salariale » tout en garantissant un système d’indexation automatique des salaires.


Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Réduire la rémunération des parlementaires et ministres

Réduire de 30 % la rémunération des parlementaires et des ministres, et plafonner la rémunération totale des élus à 100 % de cette indemnité revue à la baisse.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences, notamment sexistes et sexuelles.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Consacrer 0,7 % du Revenu national brut à l’Aide au développement

Atteindre avant fin 2030 l’objectif des 0,7 % du RNB consacrés à l’Aide publique au développement.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Consolider la vitalité associative

Consolider le secteur de l’éducation permanente et la vitalité des associations.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Assurer l’égalité effective de revenus entre les femmes et les hommes

Assurer l’égalité de revenus entre les femmes et les hommes, en individualisant les droits et en luttant contre les temps partiels subis, les écarts salariaux et les inégalités de pension que subissent encore trop souvent les femmes.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Soutenir les organisations de jeunesse et les centres de jeunes

Soutenir toutes les organisations de jeunesse et centres de jeunes qui favorisent la citoyenneté et garantir la prise en compte de la parole des jeunes et leur participation dans les décisions qui les concernent.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Simplifier le paysage des institutions belges et diminuer le nombre de parlementaires

Simplifier le paysage institutionnel en supprimant les Provinces, le Sénat, la Cocof et la Cocom et en réduisant le nombre de députés au Parlement bruxellois et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Renforcer les pouvoirs du fédéral

Renforcer la capacité d’action du fédéral en lui octroyant un rôle de moteur d’un fédéralisme de coopération et d’arbitre en dernier ressort.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir un accès physique à tous les services de la vie quotidienne et un accès universel à la médecine générale et aux soins préventifs en sortant de la logique du contingentement et quotas INAMI.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Mettre en place le décumul intégral

Généraliser le décumul intégral des mandats.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Renforcer l’éducation numérique à tous les âges

Renforcer l’éducation numérique dans les écoles et auprès des publics fragilisés en développant et en élargissant les missions des Espaces Publics Numériques (EPN).

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

Accélérer le déploiement de l’économie circulaire, en développant l’éco-conception, la réparabilité et la réutilisation des biens ; en interdisant les produits plastiques à usage unique et en instaurant un taux de TVA préférentiel sur les matériaux de construction recyclés et bio-sourcés.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Défendre des espaces sans publicité et renforcer l’éducation aux médias

Renforcer la place de l’éducation aux médias en donnant accès à tous·tes les élèves en fin de secondaire à un abonnement numérique d’un média de presse écrite et défendre des espaces sans publicité, en supprimant totalement la publicité sur la RTBF d’ici 10 ans.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions (direction des entreprises privées et publiques, instances politiques, etc.) en assurant une mixité de minimum 40 % dans les conseils de direction des grandes entreprises.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Supprimer la règle de l’unanimité au conseil des ministres de l’Union européenne

Supprimer la règle de l’unanimité au sein du Conseil de l’UE, avec maintien des garanties de non régression pour les droits sociaux et environnementaux.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

1000 km de pistes cyclables et un entretien vélo gratuit par an

Soutenir l’utilisation du vélo et le développement des infrastructures cyclables en offrant un entretien gratuit par an et en garantissant un investissement public de 50 €/an/habitant, ce qui permettra de programmer d’ici 2030 1.000 km d'infrastructures cyclables sécurisées supplémentaires en Wallonie et 100 km à Bruxelles.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap

Élaborer et concrétiser dans chaque Région un plan d’action pour renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Assurer un accueil digne des migrant·es et régulariser les travailleur·ses sans papiers

Assurer en toutes circonstances un accueil digne des migrants et régulariser les travailleurs sans papiers tout en leur facilitant l’accès aux métiers en pénurie et en déliant leur titre de séjour de l’employeur initial.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Faire de l’enseignement qualifiant un choix positif

Lutter aux côtés des enseignants contre la relégation en repensant l’orientation et l’école de l’après tronc-commun en faisant de l’enseignement qualifiant un choix positif et émancipateur et en renforçant le dynamisme des filières d’enseignement en alternance.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Élargir le droit de vote

Étendre le droit de vote des jeunes de plus de 16 ans, des Belges à l’étranger et des étranger·e·s résidant en Belgique depuis 5 ans.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Donner accès à une énergie abordable à chacun et chacune en élargissant le tarif social

Élargir le tarif social énergie pour donner accès à chacun et et chacun à une énergie à un prix abordable.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Inscrire le bien-être animal dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le bien-être animal et la reconnaissance de l’animal comme un être sensible.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Rejeter le Mercosur et défendre un commerce international juste

Œuvrer à un commerce international plus juste et plus respectueux des droits humains comme de l’environnement et dès lors s’opposer aux traités comme le Mercosur.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur et en assurer l’accessibilité financière par le renforcement du mécanisme de bourses d’étude.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

100 % énergies renouvelables avant 2050

Atteindre une consommation 100 % énergies renouvelables avant 2050, avec une étape intermédiaire de minimum 30 % en 2030.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Déployer des « territoires zéro chômeurs »

Définir 25 « territoires zéro chômeurs de longue durée » supplémentaires. C'est un projet qui rassemble l’ensemble des acteurs et autorités publiques sur un territoire donné, afin d’offrir un emploi à tout demandeur ou demandeuse d’emploi qui le souhaite.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation de qualité, locale et durable

Rendre accessible à toutes et tous l'alimentation bio, en développant et soutenant le secteur et en supprimant la TVA sur les produits bio locaux, de telle sorte que l’objectif de 30 % de consommation bio soit atteint en 2030.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Isoler les maisons quartier par quartier

Développer l’isolation et la rénovation énergétique en créant des quartiers « zéro passoire énergétique » dans le cadre d’une alliance emploi – environnement « isolation », et compléter ce dispositif en installant un tiers-investisseur public accessible pour chaque particulier·e ayant besoin de faire préfinancer ses travaux d’isolation par des prêts à taux zéro.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Garantir un logement de qualité pour toutes et tous

Garantir l’accès à un logement de qualité pour toutes et tous en augmentant le nombre de logements publics, en développant les AIS et en pérennisant l’allocation loyer.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

L’impact du dérèglement climatique se fait sentir partout autour du globe et touche au premier rang les plus vulnérables et les populations du Sud. Dans ce contexte, il est donc indispensable de reconnaître un statut spécifique aux réfugié·es climatiques au niveau national et international, et d’agir pour leur protection, sous l’égide de l’ONU.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Plus de trains et de bus et plus de gratuité ciblée dans les transports publics

Amplifier les investissements massifs dans l’offre ferroviaire afin d’aboutir au minimum à 4 trains/h de et vers les grandes villes et 2 trains/h sur le reste du réseau. Étendre la gratuité ciblée des transports en commun. en commençant par l’extension à la SNCB des mesures mises en œuvre à la STIB et dans les TEC pour les jeunes et les bénéficiaires du statut BIM.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Appliquer le principe « pollueur – payeur » aux entreprises

Appliquer le principe du pollueur-payeur afin de faire supporter les frais des mesures de prévention, de réduction et de lutte contre les dégradations environnementales par ceux qui les ont causées.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Encourager la pratique des sports

Encourager la pratique sportive pour tous les publics, en renforçant les initiatives de découverte et d’initiation et en assurant un accès à des infrastructures de qualité, à un prix abordable via la généralisation des chèques-sport, la mise en œuvre d’un nouveau plan piscines et le développement d’infrastructures permettant le sport de rue.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Ouvrir 5 000 places de plus dans les crèches

Créer 5 000 places supplémentaires d’accueil de la petite enfance pour garantir un accès effectif à un accueil de qualité à tous les enfants, en particulier les enfants en situation de pauvreté et les familles monoparentales.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Corriger la loi de 1996 sur la « compétitivité » pour redonner des marges de négociation salariale, rétablir le caractère indicatif de la « norme salariale » tout en garantissant un système d’indexation automatique des salaires.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Garantir l’emploi des travailleurs en transition

Sécuriser les parcours en offrant formation et « garantie emploi » aux travailleurs en transition.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Inscrire le respect des limites planétaires dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le respect des limites planétaire et adopter une loi Climat-Biodiversité qui ancre dans le droit belge nos engagements climatiques et de biodiversité.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Permettre à chacune et chacun de déposer un texte de loi au Parlement

Permettre aux citoyen·ne·s de déposer des propositions de loi, décret et ordonnance.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

« Investir l’avenir » : 15 milliards pour accélérer la transition

Réaliser un programme de 15 milliards d’euros d’investissements publics d’ici 2030 afin d’amplifier et accélérer la transition et de faire du choix écologique le choix le plus évident : moins cher, plus facile, plus accessible et plus valorisant.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Supprimer le statut de cohabitant·e

Mettre en œuvre l’individualisation des droits en supprimant le statut de cohabitant·e.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+ et renforcer la formation, la sensibilisation et l’accompagnement des professionnel·le·s de tous les milieux de vie à la pluralité des orientations sexuelles et affectives, des identités et expressions de genre.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Augmenter les bas et moyens salaires jusqu’à 300 euros net/mois

Augmenter les bas et moyens revenus en mettant en place un crédit d’impôt solidaire permettant d’augmenter le salaire jusqu’à 300 euros net par mois.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Faire contribuer les gros patrimoines et les spéculateurs

Taxer les gros patrimoines et les plus-values réalisées sur les reventes d'actions.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Soutenir les artistes pour une culture proche des gens

Soutenir les artistes et poursuivre le développement de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire pour assurer une culture de proximité.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Offrir une école vraiment gratuite à toutes et tous

Continuer à rendre plus effective la gratuité de l’enseignement obligatoire en supprimant les droits de chaises, en encadrant les coûts de l’extra-scolaire et en prévoyant une compensation financière pour les écoles afin de couvrir les frais de matériels ou d'activités à charges des élèves.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Un espace vert à 300 mètres de chez soi

Mettre en œuvre une stratégie 300/30/3 (un espace vert à 300 m, 30 % du territoire protégé et couvert de vert et 3 arbres à portée de vue de chez soi) afin d’en finir avec la bétonisation à outrance et de végétaliser massivement l’espace public et privé tout en protégeant réglementairement un maillage vert, bleu et noir étoilé.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Créer une assemblée citoyenne tirée au sort à la place du Sénat

Mettre en place par tirage au sort une assemblée citoyenne délibérative permanente dont la compétence couvrirait tous les niveaux de pouvoir.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Refinancer la justice

Refinancer la justice, créer des chambres et sections de l’environnement, augmenter les moyens de lutte contre la délinquance financière et assurer l’égalité de toutes et tous devant la justice.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Introduire le référendum dans la Constitution

Introduire dans la Constitution la possibilité d’organiser des référendums (et des référendums préférentiels) décisionnels.

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Étendre progressivement le congé de naissance à 15 semaines, soit la même durée que le congé de maternité.


Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Permettre à chacune et chacun de déposer un texte de loi au Parlement

Permettre aux citoyen·ne·s de déposer des propositions de loi, décret et ordonnance.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Déployer des « territoires zéro chômeurs »

Définir 25 « territoires zéro chômeurs de longue durée » supplémentaires. C'est un projet qui rassemble l’ensemble des acteurs et autorités publiques sur un territoire donné, afin d’offrir un emploi à tout demandeur ou demandeuse d’emploi qui le souhaite.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Étendre progressivement le congé de naissance à 15 semaines, soit la même durée que le congé de maternité.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Assurer l’égalité effective de revenus entre les femmes et les hommes

Assurer l’égalité de revenus entre les femmes et les hommes, en individualisant les droits et en luttant contre les temps partiels subis, les écarts salariaux et les inégalités de pension que subissent encore trop souvent les femmes.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions (direction des entreprises privées et publiques, instances politiques, etc.) en assurant une mixité de minimum 40 % dans les conseils de direction des grandes entreprises.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Supprimer la règle de l’unanimité au conseil des ministres de l’Union européenne

Supprimer la règle de l’unanimité au sein du Conseil de l’UE, avec maintien des garanties de non régression pour les droits sociaux et environnementaux.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Refinancer la justice

Refinancer la justice, créer des chambres et sections de l’environnement, augmenter les moyens de lutte contre la délinquance financière et assurer l’égalité de toutes et tous devant la justice.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Réduire la rémunération des parlementaires et ministres

Réduire de 30 % la rémunération des parlementaires et des ministres, et plafonner la rémunération totale des élus à 100 % de cette indemnité revue à la baisse.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Augmenter les bas et moyens salaires jusqu’à 300 euros net/mois

Augmenter les bas et moyens revenus en mettant en place un crédit d’impôt solidaire permettant d’augmenter le salaire jusqu’à 300 euros net par mois.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Renforcer l’éducation numérique à tous les âges

Renforcer l’éducation numérique dans les écoles et auprès des publics fragilisés en développant et en élargissant les missions des Espaces Publics Numériques (EPN).

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Donner accès à une énergie abordable à chacun et chacune en élargissant le tarif social

Élargir le tarif social énergie pour donner accès à chacun et et chacun à une énergie à un prix abordable.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+ et renforcer la formation, la sensibilisation et l’accompagnement des professionnel·le·s de tous les milieux de vie à la pluralité des orientations sexuelles et affectives, des identités et expressions de genre.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Appliquer le principe « pollueur – payeur » aux entreprises

Appliquer le principe du pollueur-payeur afin de faire supporter les frais des mesures de prévention, de réduction et de lutte contre les dégradations environnementales par ceux qui les ont causées.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation de qualité, locale et durable

Rendre accessible à toutes et tous l'alimentation bio, en développant et soutenant le secteur et en supprimant la TVA sur les produits bio locaux, de telle sorte que l’objectif de 30 % de consommation bio soit atteint en 2030.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

1000 km de pistes cyclables et un entretien vélo gratuit par an

Soutenir l’utilisation du vélo et le développement des infrastructures cyclables en offrant un entretien gratuit par an et en garantissant un investissement public de 50 €/an/habitant, ce qui permettra de programmer d’ici 2030 1.000 km d'infrastructures cyclables sécurisées supplémentaires en Wallonie et 100 km à Bruxelles.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Créer une assemblée citoyenne tirée au sort à la place du Sénat

Mettre en place par tirage au sort une assemblée citoyenne délibérative permanente dont la compétence couvrirait tous les niveaux de pouvoir.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Encourager la pratique des sports

Encourager la pratique sportive pour tous les publics, en renforçant les initiatives de découverte et d’initiation et en assurant un accès à des infrastructures de qualité, à un prix abordable via la généralisation des chèques-sport, la mise en œuvre d’un nouveau plan piscines et le développement d’infrastructures permettant le sport de rue.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

Accélérer le déploiement de l’économie circulaire, en développant l’éco-conception, la réparabilité et la réutilisation des biens ; en interdisant les produits plastiques à usage unique et en instaurant un taux de TVA préférentiel sur les matériaux de construction recyclés et bio-sourcés.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Consacrer 0,7 % du Revenu national brut à l’Aide au développement

Atteindre avant fin 2030 l’objectif des 0,7 % du RNB consacrés à l’Aide publique au développement.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Renforcer les pouvoirs du fédéral

Renforcer la capacité d’action du fédéral en lui octroyant un rôle de moteur d’un fédéralisme de coopération et d’arbitre en dernier ressort.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur et en assurer l’accessibilité financière par le renforcement du mécanisme de bourses d’étude.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences, notamment sexistes et sexuelles.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Défendre des espaces sans publicité et renforcer l’éducation aux médias

Renforcer la place de l’éducation aux médias en donnant accès à tous·tes les élèves en fin de secondaire à un abonnement numérique d’un média de presse écrite et défendre des espaces sans publicité, en supprimant totalement la publicité sur la RTBF d’ici 10 ans.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Soutenir les organisations de jeunesse et les centres de jeunes

Soutenir toutes les organisations de jeunesse et centres de jeunes qui favorisent la citoyenneté et garantir la prise en compte de la parole des jeunes et leur participation dans les décisions qui les concernent.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Inscrire le respect des limites planétaires dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le respect des limites planétaire et adopter une loi Climat-Biodiversité qui ancre dans le droit belge nos engagements climatiques et de biodiversité.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

100 % énergies renouvelables avant 2050

Atteindre une consommation 100 % énergies renouvelables avant 2050, avec une étape intermédiaire de minimum 30 % en 2030.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Soutenir les artistes pour une culture proche des gens

Soutenir les artistes et poursuivre le développement de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire pour assurer une culture de proximité.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Rejeter le Mercosur et défendre un commerce international juste

Œuvrer à un commerce international plus juste et plus respectueux des droits humains comme de l’environnement et dès lors s’opposer aux traités comme le Mercosur.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Faire contribuer les gros patrimoines et les spéculateurs

Taxer les gros patrimoines et les plus-values réalisées sur les reventes d'actions.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Élargir le droit de vote

Étendre le droit de vote des jeunes de plus de 16 ans, des Belges à l’étranger et des étranger·e·s résidant en Belgique depuis 5 ans.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

« Investir l’avenir » : 15 milliards pour accélérer la transition

Réaliser un programme de 15 milliards d’euros d’investissements publics d’ici 2030 afin d’amplifier et accélérer la transition et de faire du choix écologique le choix le plus évident : moins cher, plus facile, plus accessible et plus valorisant.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Consolider la vitalité associative

Consolider le secteur de l’éducation permanente et la vitalité des associations.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

L’impact du dérèglement climatique se fait sentir partout autour du globe et touche au premier rang les plus vulnérables et les populations du Sud. Dans ce contexte, il est donc indispensable de reconnaître un statut spécifique aux réfugié·es climatiques au niveau national et international, et d’agir pour leur protection, sous l’égide de l’ONU.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Un espace vert à 300 mètres de chez soi

Mettre en œuvre une stratégie 300/30/3 (un espace vert à 300 m, 30 % du territoire protégé et couvert de vert et 3 arbres à portée de vue de chez soi) afin d’en finir avec la bétonisation à outrance et de végétaliser massivement l’espace public et privé tout en protégeant réglementairement un maillage vert, bleu et noir étoilé.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Corriger la loi de 1996 sur la « compétitivité » pour redonner des marges de négociation salariale, rétablir le caractère indicatif de la « norme salariale » tout en garantissant un système d’indexation automatique des salaires.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Faire de l’enseignement qualifiant un choix positif

Lutter aux côtés des enseignants contre la relégation en repensant l’orientation et l’école de l’après tronc-commun en faisant de l’enseignement qualifiant un choix positif et émancipateur et en renforçant le dynamisme des filières d’enseignement en alternance.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir l’emploi des travailleurs en transition

Sécuriser les parcours en offrant formation et « garantie emploi » aux travailleurs en transition.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Supprimer le statut de cohabitant·e

Mettre en œuvre l’individualisation des droits en supprimant le statut de cohabitant·e.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Mettre en place le décumul intégral

Généraliser le décumul intégral des mandats.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir un logement de qualité pour toutes et tous

Garantir l’accès à un logement de qualité pour toutes et tous en augmentant le nombre de logements publics, en développant les AIS et en pérennisant l’allocation loyer.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Introduire le référendum dans la Constitution

Introduire dans la Constitution la possibilité d’organiser des référendums (et des référendums préférentiels) décisionnels.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Simplifier le paysage des institutions belges et diminuer le nombre de parlementaires

Simplifier le paysage institutionnel en supprimant les Provinces, le Sénat, la Cocof et la Cocom et en réduisant le nombre de députés au Parlement bruxellois et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Isoler les maisons quartier par quartier

Développer l’isolation et la rénovation énergétique en créant des quartiers « zéro passoire énergétique » dans le cadre d’une alliance emploi – environnement « isolation », et compléter ce dispositif en installant un tiers-investisseur public accessible pour chaque particulier·e ayant besoin de faire préfinancer ses travaux d’isolation par des prêts à taux zéro.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Inscrire le bien-être animal dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le bien-être animal et la reconnaissance de l’animal comme un être sensible.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Plus de trains et de bus et plus de gratuité ciblée dans les transports publics

Amplifier les investissements massifs dans l’offre ferroviaire afin d’aboutir au minimum à 4 trains/h de et vers les grandes villes et 2 trains/h sur le reste du réseau. Étendre la gratuité ciblée des transports en commun. en commençant par l’extension à la SNCB des mesures mises en œuvre à la STIB et dans les TEC pour les jeunes et les bénéficiaires du statut BIM.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Offrir une école vraiment gratuite à toutes et tous

Continuer à rendre plus effective la gratuité de l’enseignement obligatoire en supprimant les droits de chaises, en encadrant les coûts de l’extra-scolaire et en prévoyant une compensation financière pour les écoles afin de couvrir les frais de matériels ou d'activités à charges des élèves.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Ouvrir 5 000 places de plus dans les crèches

Créer 5 000 places supplémentaires d’accueil de la petite enfance pour garantir un accès effectif à un accueil de qualité à tous les enfants, en particulier les enfants en situation de pauvreté et les familles monoparentales.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap

Élaborer et concrétiser dans chaque Région un plan d’action pour renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Assurer un accueil digne des migrant·es et régulariser les travailleur·ses sans papiers

Assurer en toutes circonstances un accueil digne des migrants et régulariser les travailleurs sans papiers tout en leur facilitant l’accès aux métiers en pénurie et en déliant leur titre de séjour de l’employeur initial.

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir un accès physique à tous les services de la vie quotidienne et un accès universel à la médecine générale et aux soins préventifs en sortant de la logique du contingentement et quotas INAMI.


Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Élargir le droit de vote

Étendre le droit de vote des jeunes de plus de 16 ans, des Belges à l’étranger et des étranger·e·s résidant en Belgique depuis 5 ans.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Consacrer 0,7 % du Revenu national brut à l’Aide au développement

Atteindre avant fin 2030 l’objectif des 0,7 % du RNB consacrés à l’Aide publique au développement.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Étendre le congé de naissance à 15 semaines

Étendre progressivement le congé de naissance à 15 semaines, soit la même durée que le congé de maternité.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Mettre en place le décumul intégral

Généraliser le décumul intégral des mandats.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Soutenir les organisations de jeunesse et les centres de jeunes

Soutenir toutes les organisations de jeunesse et centres de jeunes qui favorisent la citoyenneté et garantir la prise en compte de la parole des jeunes et leur participation dans les décisions qui les concernent.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Augmenter les bas et moyens salaires jusqu’à 300 euros net/mois

Augmenter les bas et moyens revenus en mettant en place un crédit d’impôt solidaire permettant d’augmenter le salaire jusqu’à 300 euros net par mois.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Appliquer le principe « pollueur – payeur » aux entreprises

Appliquer le principe du pollueur-payeur afin de faire supporter les frais des mesures de prévention, de réduction et de lutte contre les dégradations environnementales par ceux qui les ont causées.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Créer une assemblée citoyenne tirée au sort à la place du Sénat

Mettre en place par tirage au sort une assemblée citoyenne délibérative permanente dont la compétence couvrirait tous les niveaux de pouvoir.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Défendre des espaces sans publicité et renforcer l’éducation aux médias

Renforcer la place de l’éducation aux médias en donnant accès à tous·tes les élèves en fin de secondaire à un abonnement numérique d’un média de presse écrite et défendre des espaces sans publicité, en supprimant totalement la publicité sur la RTBF d’ici 10 ans.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+

Garantir la sécurité des personnes LGBTQIA+ et renforcer la formation, la sensibilisation et l’accompagnement des professionnel·le·s de tous les milieux de vie à la pluralité des orientations sexuelles et affectives, des identités et expressions de genre.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur

Élargir l’accès à l’enseignement supérieur et en assurer l’accessibilité financière par le renforcement du mécanisme de bourses d’étude.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Assurer l’égalité effective de revenus entre les femmes et les hommes

Assurer l’égalité de revenus entre les femmes et les hommes, en individualisant les droits et en luttant contre les temps partiels subis, les écarts salariaux et les inégalités de pension que subissent encore trop souvent les femmes.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap

Élaborer et concrétiser dans chaque Région un plan d’action pour renforcer l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Réformer le marché du travail pour revaloriser les salaires

Corriger la loi de 1996 sur la « compétitivité » pour redonner des marges de négociation salariale, rétablir le caractère indicatif de la « norme salariale » tout en garantissant un système d’indexation automatique des salaires.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Offrir un accès physique aux services de la vie quotidienne et un accès universel aux soins médicaux

Garantir un accès physique à tous les services de la vie quotidienne et un accès universel à la médecine générale et aux soins préventifs en sortant de la logique du contingentement et quotas INAMI.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Inscrire le bien-être animal dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le bien-être animal et la reconnaissance de l’animal comme un être sensible.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Plus de trains et de bus et plus de gratuité ciblée dans les transports publics

Amplifier les investissements massifs dans l’offre ferroviaire afin d’aboutir au minimum à 4 trains/h de et vers les grandes villes et 2 trains/h sur le reste du réseau. Étendre la gratuité ciblée des transports en commun. en commençant par l’extension à la SNCB des mesures mises en œuvre à la STIB et dans les TEC pour les jeunes et les bénéficiaires du statut BIM.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Soutenir les artistes pour une culture proche des gens

Soutenir les artistes et poursuivre le développement de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire pour assurer une culture de proximité.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Renforcer l’éducation numérique à tous les âges

Renforcer l’éducation numérique dans les écoles et auprès des publics fragilisés en développant et en élargissant les missions des Espaces Publics Numériques (EPN).

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

100 % énergies renouvelables avant 2050

Atteindre une consommation 100 % énergies renouvelables avant 2050, avec une étape intermédiaire de minimum 30 % en 2030.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Supprimer le statut de cohabitant·e

Mettre en œuvre l’individualisation des droits en supprimant le statut de cohabitant·e.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

Accélérer le déploiement de l’économie circulaire, en développant l’éco-conception, la réparabilité et la réutilisation des biens ; en interdisant les produits plastiques à usage unique et en instaurant un taux de TVA préférentiel sur les matériaux de construction recyclés et bio-sourcés.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Supprimer la règle de l’unanimité au conseil des ministres de l’Union européenne

Supprimer la règle de l’unanimité au sein du Conseil de l’UE, avec maintien des garanties de non régression pour les droits sociaux et environnementaux.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Réduire la rémunération des parlementaires et ministres

Réduire de 30 % la rémunération des parlementaires et des ministres, et plafonner la rémunération totale des élus à 100 % de cette indemnité revue à la baisse.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Consolider la vitalité associative

Consolider le secteur de l’éducation permanente et la vitalité des associations.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Faire contribuer les gros patrimoines et les spéculateurs

Taxer les gros patrimoines et les plus-values réalisées sur les reventes d'actions.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Isoler les maisons quartier par quartier

Développer l’isolation et la rénovation énergétique en créant des quartiers « zéro passoire énergétique » dans le cadre d’une alliance emploi – environnement « isolation », et compléter ce dispositif en installant un tiers-investisseur public accessible pour chaque particulier·e ayant besoin de faire préfinancer ses travaux d’isolation par des prêts à taux zéro.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions

Renforcer la place des femmes dans les lieux de décisions (direction des entreprises privées et publiques, instances politiques, etc.) en assurant une mixité de minimum 40 % dans les conseils de direction des grandes entreprises.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Donner accès à une énergie abordable à chacun et chacune en élargissant le tarif social

Élargir le tarif social énergie pour donner accès à chacun et et chacun à une énergie à un prix abordable.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Un espace vert à 300 mètres de chez soi

Mettre en œuvre une stratégie 300/30/3 (un espace vert à 300 m, 30 % du territoire protégé et couvert de vert et 3 arbres à portée de vue de chez soi) afin d’en finir avec la bétonisation à outrance et de végétaliser massivement l’espace public et privé tout en protégeant réglementairement un maillage vert, bleu et noir étoilé.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences

Lutter contre toutes les formes de racisme et de violences, notamment sexistes et sexuelles.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Ouvrir 5 000 places de plus dans les crèches

Créer 5 000 places supplémentaires d’accueil de la petite enfance pour garantir un accès effectif à un accueil de qualité à tous les enfants, en particulier les enfants en situation de pauvreté et les familles monoparentales.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Offrir une école vraiment gratuite à toutes et tous

Continuer à rendre plus effective la gratuité de l’enseignement obligatoire en supprimant les droits de chaises, en encadrant les coûts de l’extra-scolaire et en prévoyant une compensation financière pour les écoles afin de couvrir les frais de matériels ou d'activités à charges des élèves.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Introduire le référendum dans la Constitution

Introduire dans la Constitution la possibilité d’organiser des référendums (et des référendums préférentiels) décisionnels.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Permettre à chacune et chacun de déposer un texte de loi au Parlement

Permettre aux citoyen·ne·s de déposer des propositions de loi, décret et ordonnance.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Rejeter le Mercosur et défendre un commerce international juste

Œuvrer à un commerce international plus juste et plus respectueux des droits humains comme de l’environnement et dès lors s’opposer aux traités comme le Mercosur.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Assurer un accueil digne des migrant·es et régulariser les travailleur·ses sans papiers

Assurer en toutes circonstances un accueil digne des migrants et régulariser les travailleurs sans papiers tout en leur facilitant l’accès aux métiers en pénurie et en déliant leur titre de séjour de l’employeur initial.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

« Investir l’avenir » : 15 milliards pour accélérer la transition

Réaliser un programme de 15 milliards d’euros d’investissements publics d’ici 2030 afin d’amplifier et accélérer la transition et de faire du choix écologique le choix le plus évident : moins cher, plus facile, plus accessible et plus valorisant.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Simplifier le paysage des institutions belges et diminuer le nombre de parlementaires

Simplifier le paysage institutionnel en supprimant les Provinces, le Sénat, la Cocof et la Cocom et en réduisant le nombre de députés au Parlement bruxellois et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

1000 km de pistes cyclables et un entretien vélo gratuit par an

Soutenir l’utilisation du vélo et le développement des infrastructures cyclables en offrant un entretien gratuit par an et en garantissant un investissement public de 50 €/an/habitant, ce qui permettra de programmer d’ici 2030 1.000 km d'infrastructures cyclables sécurisées supplémentaires en Wallonie et 100 km à Bruxelles.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Faire de l’enseignement qualifiant un choix positif

Lutter aux côtés des enseignants contre la relégation en repensant l’orientation et l’école de l’après tronc-commun en faisant de l’enseignement qualifiant un choix positif et émancipateur et en renforçant le dynamisme des filières d’enseignement en alternance.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Garantir l’emploi des travailleurs en transition

Sécuriser les parcours en offrant formation et « garantie emploi » aux travailleurs en transition.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation de qualité, locale et durable

Rendre accessible à toutes et tous l'alimentation bio, en développant et soutenant le secteur et en supprimant la TVA sur les produits bio locaux, de telle sorte que l’objectif de 30 % de consommation bio soit atteint en 2030.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Renforcer les pouvoirs du fédéral

Renforcer la capacité d’action du fédéral en lui octroyant un rôle de moteur d’un fédéralisme de coopération et d’arbitre en dernier ressort.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Encourager la pratique des sports

Encourager la pratique sportive pour tous les publics, en renforçant les initiatives de découverte et d’initiation et en assurant un accès à des infrastructures de qualité, à un prix abordable via la généralisation des chèques-sport, la mise en œuvre d’un nouveau plan piscines et le développement d’infrastructures permettant le sport de rue.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Inscrire le respect des limites planétaires dans la Constitution

Inscrire dans la Constitution le respect des limites planétaire et adopter une loi Climat-Biodiversité qui ancre dans le droit belge nos engagements climatiques et de biodiversité.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Déployer des « territoires zéro chômeurs »

Définir 25 « territoires zéro chômeurs de longue durée » supplémentaires. C'est un projet qui rassemble l’ensemble des acteurs et autorités publiques sur un territoire donné, afin d’offrir un emploi à tout demandeur ou demandeuse d’emploi qui le souhaite.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Garantir un logement de qualité pour toutes et tous

Garantir l’accès à un logement de qualité pour toutes et tous en augmentant le nombre de logements publics, en développant les AIS et en pérennisant l’allocation loyer.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Refinancer la justice

Refinancer la justice, créer des chambres et sections de l’environnement, augmenter les moyens de lutte contre la délinquance financière et assurer l’égalité de toutes et tous devant la justice.

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

Créer un statut spécifique pour les réfugié·es climatiques

L’impact du dérèglement climatique se fait sentir partout autour du globe et touche au premier rang les plus vulnérables et les populations du Sud. Dans ce contexte, il est donc indispensable de reconnaître un statut spécifique aux réfugié·es climatiques au niveau national et international, et d’agir pour leur protection, sous l’égide de l’ONU.