Nous ne voulons pas imposer de nouvelles taxes sur la viande. Par contre il est vrai que nous voulons soutenir les produits bio pour les rendre moins chers. C’est ça l’avenir. Nous ne voulons plus de scandales à la Veviba ou au Fipronil, conséquences logiques du système agro industriel d’aujourd’hui.

Pour nous, la transition vers un modèle agro-écologique est nécessaire. Ce modèle passe par le bio, les circuits courts, une production relocalisée, plus saine, et des produits les moins transformés possibles. Cela signifie également des agriculteurs, des producteurs, des éleveurs mieux valorisés et mieux rémunérés. Ici, en Wallonie !

L’objectif, ce n’est pas de faire toujours plus. C’est de faire toujours mieux. L’objectif doit être la qualité. Et pas la quantité, qui se fait généralement au détriment des professionnels du secteur, de la santé des consommateurs, mais aussi de leur portefeuille !

Un aliment gonflé à l’eau, bourré de graisse et d’additifs, et moins nourrissant, reviendra toujours à plus cher qu’un aliment sain et de qualité, produit dans de bonnes conditions.

Du côté des consommateurs, nous proposons une TVA 0% pour tout produit non transformé certifié bio. Du côté de la production, nous voulons encourager et faciliter l’accès à la certification bio pour les (petits) producteurs. Le coût est en effet élevé et peut les empêcher d’y avoir accès. Ecolo propose donc que le coût de la labellisation bio soit pris en charge par les pouvoirs publics, plutôt que de continuer à encourager le développement d’une agro-industrie qui nous conduit régulièrement vers des scandales alimentaires à répétition.

Scandale Veviba: https://www.rtbf.be/info/societe/detail_scandale-de-la-viande-tout-ce-qu-il-faut-savoir?id=9861748

Scandale Fipronil: https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_scandale-du-fipronil-plus-de-77-millions-d-oeufs-detruits-en-belgique-au-total?id=9816451