Le scandale Veviba ouvre la boite noire de l’industrie de la viande. Et nous en rappelle les dérives et les limites du système agro-alimentaire. Depuis 40 ans, les écologistes agissent pour une transition de notre alimentation, de la fourche à la fourchette et (re)construire des systèmes alimentaires durables reliant saveurs, santé, respect de l’environnement et ancrage local. C’est une question de bon sens… et de bon goût !

8 mesures pour un nouveau système agro-alimentaire wallon:

1. Associer les éleveurs à l’abattage et à la transformation grâce aux coopératives.

2. Multiplier les abattoirs multifonctionnels sur l’ensemble du territoire et permettre l’abattage à la ferme.

3. Lancer les “agro-chèques” pour encourager la consommation de produits issus directement de l’agriculture wallonne.

4. Rendre les pouvoirs publics exemplaires via des collectivités proposant des repas bios, locaux, sains avec une alternative végétarienne.

5. Renforcer les normes de qualités des aliments pour recadrer l’industrie et la grande distribution.

6. Favoriser structurellement les circuits courts de commercialisation et transformation.

7. Créer un vrai label wallon pour une alimentation savoureuse, saine, propre et équitable.

8. Passer d’une “agence de la sécurité” à une “agence de la qualité” alimentaire.

Commentaires

Commentaires

Share This