Les salles de consommation à moindre risque, qu’on appelle aussi parfois, de manière trop raccourcie et donc erronée, des « salles de shoot », sont des lieux, gérés par des associations spécialisées, où les personnes toxicomanes peuvent consommer leurs produits. Ce type d’infrastructures existe déjà dans plusieurs pays européens. A 1h25 de train de Bruxelles, à Paris, une première salle de consommation va également être ouverte. En fait, tous les pays limitrophes de la Belgique (Allemagne, France, Pays-Bas et Grand-Duché de Luxembourg) ont lancé ce type de projets.

En Belgique, le débat sur l’implantation de tels dispositifs est ouvert, comme le prouve le succès du colloque que nous avons organisé aujourd’hui et qui a réuni plus de 100 spécialistes, citoyens et politiques.

Alors, une salle de consommation de drogue à Bruxelles, pour ou contre ? Pour Bernard Michielsen, Magistrat et Directeur des opérations au Parquet de Bruxelles, il y a au moins deux intérêts à l’ouverture de ce type de salle.

En savoir plus : https://alainmaron.wordpress.com/2016/10/12/salles-de-conso-pour-diminuer-les-risques-il-faut-dabord-du-courage/

Commentaires

Commentaires

Share This