L’avis du Conseil d’Etat sur le modèle d’allocations familiales porté par l’ancien Gouvernement wallon PS-cdH et son successeur MR-cdH est cinglant et demande, ni plus ni moins, à la Ministre Gréoli (cdH) de revoir sa copie.

(CC) Flickr

En effet, le modèle wallon prévoit que les enfants nés avant le 1er janvier 2019 resteront dans l’ancien système, tandis que les enfants nés à partir du 1er janvier 2019 bénéficieront du nouveau. Une différence de traitement injustifiable aux yeux du Conseil d’État, qui confirme ainsi l’analyse d’Ecolo. Les écologistes avaient en effet déjà pointé ce problème à plusieurs reprises auprès des Ministres cdH Prévot et Gréoli.

« Les enfants qui sont nés avant le 1er janvier 2019 bénéficieront des anciens montants et les enfants nés à partir du 1er janvier 2019 bénéficieront des nouveaux montants. Il va donc y avoir de nombreuses familles qui seront à cheval sur les deux systèmes, » souligne le député wallon Ecolo Matthieu Daele. « Cette différence de traitement aura des conséquences très concrètes. Prenons l’exemple d’un couple avec un enfant, et qui en attend un deuxième qui va naître prochainement. S’ils en ont un troisième qui naît après le 1er janvier 2019, ils ne perdront pas moins de 1 192,80 euros par an ! » poursuit Matthieu Daele.

Par ailleurs, Ecolo rappelle que la situation reste bloquée à Bruxelles et qu’il est de la responsabilité de la majorité de trouver un accord. « En vue de trouver une solution en Région bruxelloise, nous avons déposé en avril dernier un modèle qui propose le basculement complet de tous les enfants dans le nouveau système, mais aussi des montants qui visent à la fois à garantir un droit universel et conséquent de tous les enfants aux allocations, quels que soient les revenus des parents, mais aussi des variations qui permettent de lutter contre la pauvreté infantile, qui touche 30% des enfants à Bruxelles. L’inégalité n’est pas justifiable, et le Conseil d’État le confirme une nouvelle fois aujourd’hui, » ajoute Alain Maron, député bruxellois Ecolo.

Concernant la réforme wallonne, Matthieu Daele interpellera la Ministre Gréoli cet après-midi lors de la plénière au Parlement de Wallonie. « Le Gouvernement wallon doit prendre la mesure de cet avertissement et doit revoir sa copie pour proposer aux familles de Wallonie un modèle d’allocations familiales qui mette chaque enfant sur pied d’égalité », conclut Matthieu Daele.

Commentaires

Commentaires

Share This