Actualités

Actualité

Il est urgent de reconsidérer la politique étrangère à l’égard du Royaume d’Arabie saoudite

27 avril 2017
Il est urgent de reconsidérer la politique étrangère à l’égard du Royaume d’Arabie saoudite

Hier, le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders soutenait à mots couverts le vote effectué par nos représentants à l’ONU qui a permis à l’Arabie saoudite d’intégrer la Commission des droits des femmes. Aujourd’hui, Charles Michel confirme donc que la Belgique a bien voté en faveur de l’Arabie saoudite … et le regrette. Le Premier Ministre a donc désavoué l’attitude de son Ministre des Affaires étrangères et de son administration.
Ecolo et Groen appellent depuis de longs mois à repenser complètement les relations diplomatiques et économiques que la Belgique entretient avec l’Arabie saoudite. Le sujet sera à nouveau abordé en commission des Relations extérieures ce mardi 2 mai.

A la tribune de la Chambre ce jeudi 27 avril, Charles Michel avance, pour se dédouaner, que la Belgique n’avait que deux heures pour donner une position.
« Cette excuse ne tient pas ! Il ne faut même pas deux secondes pour se rendre compte de la situation des femmes en Arabie Saoudite, » s’offusque la coprésidente d’Ecolo Zakia Khattabi, qui cite également le rapport du Global Gender Gap Report plaçant l’Arabie Saoudite au 141ème rang sur 144 en ce qui concerne l’état des droits des femmes.

Ecolo et Groen appellent depuis de longs mois à repenser complètement les relations diplomatiques et économiques que la Belgique entretient avec l’Arabie saoudite.
« C’est la raison pour laquelle j’ai déposé une proposition de résolution à la Chambre en septembre 2016. Pour éviter de nouvelles bourdes diplomatiques de ce genre à l’avenir, j’appelle les autres partis politiques à voter cette résolution ce mardi 2 mai, en Commission des Relations extérieures de la Chambre », conclut le député fédéral Ecolo Benoit Hellings.