Ecolo regrette la publication par Le Vif de ce 8 mars d’un article de Marie-Cecile Royen, intitulé de façon volontairement inexacte « Malaise chez Écolo », consacré à la candidature d’Hajib El Hajjaji à la première place de la liste communale à Verviers.

Ecolo relève notamment que, d’une part, pratiquant un journalisme d’amalgames, Marie-Cécile Royen s’autorise, de façon aussi insistante qu’insidieuse, à sous-entendre l’existence d’un lien entre Hajib El Hajjaji et les Frères Musulmans, nourrissant ainsi les sentiments complotistes.

D’autre part, sous l’apparence d’informer, Marie-Cécile Royen soutient une thèse, selon laquelle Hajib El Hajjaji serait « le poulain » de la coprésidente d’Ecolo, Zakia Khattabi, elle-même suspectée par « certains » de « communautarisme », et qui tenterait d’imposer son prétendu « come-back » à la section locale de Verviers. Section locale qui, toujours selon la journaliste, serait quasi « mise sous tutelle ». Alors que Marie-Cécile Royen n’avance pas le moindre élément objectif quelconque confirmant cette thèse.

Ecolo se fait une autre idée du rôle du journalisme dans le devoir d’information des citoyens et rappelle la « responsabilité sociale inhérente à la liberté de la presse » qui doit guider le travail des journalistes, comme le rappelle le préambule du Code de déontologie journalistique.

Ecolo a chargé son conseil, Me Jacques Englebert, d’étudier la possibilité de saisir le Conseil de Déontologie Journaliste (CDJ) de cet article.

Share This