C’est aujourd’hui que s’ouvre le procès de quatre volontaires de la plateforme citoyenne du parc Maximilien, poursuivis pour être venus en aide à des personnes qui cherchaient à rejoindre l’Angleterre.

Pour Ecolo, ce ‘procès de la solidarité’ est indigne d’une démocratie comme la Belgique et traduit une volonté politique de criminaliser celles et ceux qui pallient les manquements de l’État. « La justice, déjà débordée, se voit contrainte de se mobiliser contre des personnes qui ont fait acte de générosité vis-à-vis d’autres êtres humains, et cela alors que la lutte contre les réseaux criminels, organisés, de passeurs n’est que trop faible, », commentent les coprésidents d’Ecolo Zakia Khattabi et Patrick Dupriez. « En Belgique, la solidarité n’est pas un crime et ne doit pas le devenir. Ecolo fait confiance en la justice et nous marquons notre soutien à toutes les personnes qui se retrouvent aujourd’hui sur le banc des accusés, mais également à toutes celles et ceux qui s’impliquent dans l’aide aux autres, quelle que soit leur origine ou leur trajectoire de vie », concluent les coprésidents d’Ecolo.

 

Share This