Actualités

Presse

Pour Ecolo, une alternative crédible sur le site de Caterpillar est un impératif

10 septembre 2020
Pour Ecolo, une alternative crédible sur le site de Caterpillar est un impératif

Le député ECOLO, Christophe Clersy, a pris connaissance par voie de presse de l’arrivée éventuelle d’un parc Legoland à Gosselies. “L’arrivée d’un nouvel opérateur créateur d’emplois sur le site de Caterpillar serait une excellente nouvelle pour notre région, confie le député wallon. Si l’information se confirme, on parle de la création de 1000 à 1500 emplois directs et indirects. Il faut cependant rester prudent avec les effets d’annonce.”

Pour Christophe Clersy, il est temps de faire la clarté sur ce qui se joue en coulisses. “Nous demandons depuis suffisamment longtemps que toute la transparence soit faite sur ce dossier eu égard aux promesses faites aux 3000 travailleurs de Caterpillar. Notre région attend une reconversion de ce site depuis près de 4 ans. Même si la piste Thunder Power n’est pas complètement enterrée, elle semble s’éloigner un peu plus chaque jour, explique le député Clersy.

Nous avions pourtant très tôt alerté les différents acteurs autour de la table sur nos doutes concernant le projet Thunder Power. Espérons que nous n’ayons pas perdu un temps précieux, ajoute le député wallon.
Pour Ecolo, il existe encore de trop nombreuses inconnues dans ce dossier d’où l’importance d’une transparence totale sur ce projet majeur pour la relance de la région. “Nous n’avons aucune information sur l’évolution de ce projet. Quid du timing ? Quid du contexte concurrentiel (Walibi, Pairi Daiza, etc..? Qu’en est-il de la pérennité du projet ?  Thunder Power est-il définitivement enterré ? Les deux activités seraient elles exclusives l’une à l’autre ? Une localisation proche du site de Caterpillar pourrait-elle être proposée pour Légoland ? Quid de la qualité de l’emploi ? La reconversion de ce site est importante pour notre région, mais pas à n’importe quel prix. Nous devrons également être attentifs à la qualité des emplois qui y seront proposés et à la qualité du développement économique indirect qui sera généré par une telle implantation, conclut Christophe Clersy.

Autant de questions qui feront l’objet d’une interpellation au Parlement de Wallonie. « J’interrogerai le Ministre Borsus au Parlement de Wallonie à ce sujet. Il est primordial d’obtenir des réponses à toutes ces questions et de faire la clarté sur le travail qui est mené en coulisses. »