Le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre Jean-Marc Nollet invite le gouvernement fédéral et sa Ministre de l’Energie Marie-Christine Marghem (MR) à ‘sortir de l’impro permanente’ et à enfin fixer dans les plus brefs délais le cap d’une transition énergétique respectant la loi de sortie du nucléaire en 2025. 

© Reporters

« Il y a un mois, le Premier ministre Charles Michel certifiait au parlement que le Gouvernement fédéral respecterait la sortie du nucléaire en 2025, même si un chiffrage des propositions de la Ministre Marghem était nécessaire. Hier, on apprenait que ce même Gouvernement envisageait pourtant d’étudier la possibilité de construire une toute nouvelle centrale nucléaire. Ce midi, le Kern fait marche arrière mais, en fin d’après-midi aujourd’hui, on apprend que la Ministre Marghem a malgré tout décidé de faire étudier ce scénario de construction d’une nouvelle centrale, » rappelle Jean-Marc Nollet, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre. 

« C’est vraiment n’importe quoi ! Cette improvisation en permanence manque de sérieux et est néfaste à la nécessaire transition énergétique. Toute personne qui suit un tant soit peu les dossiers énergétiques sait que le scénario nucléaire est le scénario le plus coûteux. La facture de construction de la centrale d’Hinkley Point vient d’être revue à la hausse: 22 milliards d’euros! La Belgique n’a pas les moyens de se l’offrir et, surtout, l’impact sur la facture du consommateur sera de 105 euros par mégawattheure contre 79 euros le mégawattheure pour le dernier projet éolien en mer du Nord, » poursuit Jean-Marc Nollet. 

Pour Ecolo, la Belgique mérite mieux qu’une sempiternelle hésitation et il est temps de fixer un cap clair. « Tout est à portée de main. Les scénarios permettant de sortir du nucléaire dans le cadre d’une transition énergétique sont sur la table du Gouvernement. Il ne manque plus que le courage de la décision, » conclut Jean-Marc Nollet.