Actualités

À la une

Ordonnance « tirette » : une représentation plus équitable pour une société plus juste

20 novembre 2020
Ordonnance « tirette » : une représentation plus équitable pour une société plus juste

Aujourd’hui, les députés du Parlement bruxellois ont voté en plénière une proposition d’ordonnance spéciale visant à alterner systématiquement le genre des candidats sur les listes électorales. Un système « tirette » que le groupe Ecolo a déjà appliqué lors des précédentes élections.

En effet, pour Ecolo, les élues et élus politiques doivent représenter davantage l’ensemble de la population. Or, même si le droit de vote et d’éligibilité des femmes date de 1948, les femmes restent, encore aujourd’hui, moins présentes à siéger au sein des institutions démocratiques. À Bruxelles, entre les élections de mai 2014 et de mai 2019, le Parlement a vu sa proportion de femmes progresser de 36 à 39 élues sur 89, soit de 40,45 % à 43,80% de l’assemblée.

« Malgré ce progrès, les femmes ne sont toujours pas suffisamment représentées. Cette proposition d’ordonnance est donc une mesure de justice démocratique. Elle permet notamment d’approcher une parité plus stricte mais elle permet aussi aux élues d’atteindre plus facilement les places qui comptent sur les listes: celles qui donnent plus de visibilité et qui favorisent l’accès aux fonctions spéciales et exécutives », explique John Pitseys, chef de groupe Ecolo.

Ecolo rappelle également qu’une représentation plus équitable de toutes et tous améliore la qualité des décisions en rendant visible des intérêts ainsi que des expériences d’injustice qui, sans la présence des personnes concernées, seraient moins visibles.

« De manière plus large, une représentation plus équitable permet de formuler de nouveaux arguments, de nouvelles perspectives et de nouvelles propositions. Par exemple, en matière d’espace urbain, de politiques de sécurité ainsi que de transition écologique. Il faut visibiliser et dépasser les injustices spécifiques que les citoyennes de la Région bruxelloise subissent régulièrement », ajoute John Pitseys.

Parce qu’une représentation plus équitable contribue à une société plus juste, le groupe Ecolo a donc voté cette proposition d’ordonnance spéciale aujourd’hui au Parlement bruxellois.