Actualités

Actualité

Opposition et majorité travailleront ensemble au pacte national d’investissement

22 novembre 2017
Opposition et majorité travailleront ensemble au pacte national d’investissement

Le Gouvernement fédéral et le comité stratégique ne seront pas seuls à piloter le pacte national d’investissement. L’opposition y sera également associée afin d’y jouer un rôle actif. C’est ce qui ressort de la Conférence des Présidents d’aujourd’hui à la Chambre, suite à une proposition formulée par Ecolo-Groen et soutenue par le Premier Ministre. Les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Jean-Marc Nollet (Ecolo) et Kristof Calvo (Groen) se montrent satisfaits : « Il s’agit d’un signal important, voire unique. Opposition et majorité s’engagent à dépasser les clivages habituels et à coopérer à la mise en œuvre d’un pacte d’investissement national. Cela fait déjà longtemps qu’Ecolo et Groen appellent à une telle collaboration positive. Pour un plan d’avenir de cette envergure, il est fondamental que nous travaillions ensemble. Nous sommes dès lors très heureux que le Premier Ministre ait accepté notre main tendue. »

Ecolo-Groen est convaincu de la nécessité d’un plan national d’investissement et du besoin d’un soutien le plus large possible, tant au niveau politique que civil. Les écologistes ont déjà planché sur leur propre plan d’investissement : BE.invest 2030. Ce plan résulte de multiples rencontres avec des représentants d’entreprises, de syndicats, d’associations,… Les écologistes sont convaincus que plusieurs éléments de BE.invest ont toute leur place dans le pacte final de Charles Michel. Entre autres mesures, ce plan ambitieux entend placer la Belgique comme leader dans la production de batteries pour les énergies renouvelables et les voitures électriques, et dans l’économie digitale. BE.invest 2030 se concentre également sur le capital humain, et prévoit des investissements dans les citoyens et les entreprises.

C’est désormais à la Commission des Affaires Intérieures de prendre le relais. Cette dernière organise régulièrement des échanges de vues sur ce plan, avec le Premier Ministre ou avec un responsalbe du Comité stratégique. Suite à l’accord conclu ce matin en conférence des présidents, à la demande d’Ecolo-Groen, les représentants des groupes politiques reconnus y sont désormais officiellement invités pour formuler leurs recommandations. « Nous ne sommes qu’au début du travail et seul le résultat final comptera. Mais il s’agit d’une avancée importante pour donner à la Belgique toutes les chances de réussite d’un projet qui dépasse la législature. Et cette manière de travailler, opposition et majorité, en vue d’un objectif commun, positif pour les citoyens, devrait être une règle et non l’exception, » conclut Jean-Marc Nollet.