Actualités

À la une

Nouveau Gouvernement bruxellois : vers une région plus verte et plus juste

Nouveau Gouvernement bruxellois : vers une région plus verte et plus juste

Réunis hier soir en Assemblée Générale, les écologistes ont approuvé la Déclaration Gouvernementale bruxelloise 2019-2024 qui doit faire de Bruxelles une région exemplaire en termes de transition écologique et solidaire.

« En mettant la gouvernance climatique au coeur de toutes ses politiques, en considérant la justice sociale et la justice environnementale comme indissociables, ce Gouvernement a toutes les cartes en main pour provoquer une véritable rupture », a déclaré la Coprésidente Zakia Khattabi.

Certains objectifs sont essentiels pour les écologistes, notamment :

  • atteindre dès 2030, à travers une Ordonnance bruxelloise pour le Climat, au minimum 40 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2005 et approcher l’objectif européen de neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • sortir du diesel au plus tard pour 2030, et de l’essence et du LPG au plus tard pour 2035 ;
  • mettre en place un plan massif d’isolation des bâtiments publics et privés avec les budgets afférents ;
  • installer une unité de biométhanisation avec valorisation de l’énergie renouvelable et réaliser une étude de phasing out de l’incinérateur ;
  • poursuivre le soutien à la création de nouvelles écoles en priorité dans les zones identifiées en tension démographique ;
  • promouvoir l’agriculture urbaine et péri-urbaine afin de produire minimum 30 % de la consommation annuelle des Bruxellois en fruits et légumes à l’horizon 2035 ;
  • développer une stratégie de transition de l’économie bruxelloise à l’horizon 2030, qui organise la décarbonation de l’ensemble des secteurs et passe d’un modèle économique linéaire à un modèle économique circulaire ;
  • créer une seule politique intégrée social-santé ;
  • conventionner les logements dont les loyers sont conformes à la grille de référence et n’autoriser les aides publiques aux logements privés mis en location qu’au bénéfice des bailleurs conventionnés ;
  • créer un Fonds universel public de garantie locative ;
  • renforcer considérablement la politique d’insertion et la politique de sortie de rue, qui doivent devenir l’axe central de la politique d’aide aux sans-abris ;
  • réaliser de nouvelles lignes de tram sur l’ensemble du territoire régional ;
  • doubler la part modale du vélo en 5 ans (réseau ICR, RER-vélo, aménagement systématique d’infrastructures cyclables séparées) ;
  • promulguer le décumul intégral des fonctions entre un mandat exécutif local (Bourgmestre, Échevin ou Président de CPAS) et un mandat de parlementaire (2020, sans préjudice des droits) ;
  • imposer un plafond de rémunération des mandataires publics tenant compte de leur revenus privés ;
  •  ….

Pour relever ces défis et permettre à Bruxelles de devenir une région exemplaire en termes de transition écologique et solidaire, Alain Maron devient Ministre de l’environnement et du climat, Barbara Trachte, Secrétaire d’État à la transition économique et Ministre-Présidente de la Cocof, et Magali Plovie, Présidente de la Cocof.

Des communes à la Région, l’heure est au vert à Bruxelles !