Plus de 40 morts et plus de 900 blessés. C’est le bilan actuel des protestations d’aujourd’hui à Gaza, suite au transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem après la décision irresponsable du Président Trump. Pour Ecolo, la Belgique et l’Union Européenne doivent condamner ces violences sans équivoque. Mais au-delà de cette condamnation, notre pays doit agir où il en a les moyens.


« Si la Belgique ne peut évidemment pas régler seule le conflit israelo-palestinien ni agir sur la localisation d’une ambassade étrangère, elle peut prendre des mesures qui montrent une ferme opposition aux politiques inhumaines en cours », commentent les coprésidents d’Ecolo Zakia Khattabi et Patrick Dupriez. « Le Gouvernement fédéral peut ainsi décider de politiques volontaristes interdisant le commerce de produits issus des territoires occupés illégalement. C’est l’idéologie coloniale que nous pouvons attaquer, en parallèle de la voie diplomatique visant une issue à ce conflit sanglant qui n’a que trop duré », poursuivent Zakia Khattabi et Patrick Dupriez.
Ecolo rappelle par ailleurs qu’une résolution a été votée à la Chambre pour ‘reconnaître la Palestine à un moment opportun’. «Le député fédéral Ecolo Benoit Hellings a rappelé le vote de cette résolution lorsque le Président américain a annoncé déplacer son ambassade à Jérusalem. Plus que jamais, il est clair que le ‘moment opportun’ de reconnaître la Palestine comme Etat, de trouver une issue à ce conflit et de rendre sa dignité au peuple palestinien, c’est maintenant », concluent les coprésidents d’Ecolo.

Share This